dcsimg
English Site French Site Spanish Site Russian Site Arabic Site Chinese Site OHCHR header
Make a donation to OHCHR


Header image for news printout

Expert de l'ONU sur les migrants sera en visite officielle au Sénégal



14 août 2009

GENEVE -- Le Rapporteur Spécial sur les droits de l'homme des migrants, Monsieur Jorge Bustamante, sera en visite officielle au Sénégal du 17 au 21 août 2009, suite à une invitation du Gouvernement.

Le Rapporteur rencontrera des haut-fonctionnaires de divers ministères, incluant celui des affaires étrangères; de la justice, de la fonction publique, de l’emploi, du travail et des organisations professionnelles; de l’intérieur, des collectivités locales et de la décentralisation; de l’économie et des finances; des forces armées; de la famille, de la sécurité alimentaire, de l’entreprenariat féminin, de la microfinance et de la petite enfance ainsi que de haut-fonctionnaires de la Direction de l’Assistance technique, la caisse de sécurité sociale, et l'agence nationale de la statistique et de la démographie. Des consultations avec la société civile ainsi qu'avec l'Equipe-pays des Nations Unies au Sénégal sont également prévues dans le programme de visite du Rapporteur. En plus de la capitale Dakar, le Rapporteur spécial visitera les villes de Mbour et Saint-Louis.

Le rapport contenant les conclusions et recommandations du rapporteur suite à cette visite sera présenté lors d'une future session du Conseil des droits de l'Homme en 2010.

M. Jorge A. Bustamante, du Mexique, est un expert indépendant nommé Rapporteur spécial sur les droits de l'homme des migrants par l'ancienne Commission des droits de l'homme en 2005. Son mandat fut ensuite prorogé par le Conseil des droits de l'homme en 2008 afin d'aider les États et autres parties concernées à promouvoir et protéger les droits de l'homme des migrants. Parmi les fonctions du rapporteur se retrouvent celle d'envisager des voies et moyens de surmonter les obstacles empêchant d'assurer une protection complète et effective des droits de l'homme des migrants, en reconnaissant la vulnérabilité particulière des femmes, des enfants et des migrants sans papiers ou en situation irrégulière.