dcsimg
Site en Anglais Site en Français Site en Espagnol Site en Russe Site en Arabe Site en Chinois Entête OHCHR


Human rights Day 2009embrace diversity, end discrimination

<< A propos de la discrimination

Combattre la discrimination basée sur la religion

Dans leur vie quotidienne, nombreux sont les membres de communautés religieuses ou partageant une croyance qui doivent faire face à une discrimination sur la base de leur religion ou de leur croyance. Ils sont soumis à des restrictions injustifiées dans l’exercice de leurs droits civils, culturels, économiques, politiques et sociaux. En tant que tels, les membres de certaines communautés religieuses ou partageant une croyance souffrent de discrimination dans l’accès à l’enseignement public, les services de santé ou les emplois publics. Dans des cas extrêmes, certains d’entre eux sont même arrêtés ou mis à mort à cause de leur appartenance religieuse.

Les Nations Unies se sont préoccupées de cette question depuis leur fondation, et l’interdiction de toute discrimination religieuse est inscrite dans tous les traités internationaux fondamentaux relatifs aux droits de l’homme. À cet égard, les États ont le devoir de s’abstenir de toute discrimination envers des personnes ou des groupes sur la base de leur religion ou de leur croyance (obligation de respect) ; ils sont tenus de prévenir cette discrimination, y compris de la part d’acteurs non étatiques (obligation de protection) ; et ils doivent prendre des mesures pour s’assurer que, dans la pratique, toute personne vivant sur leur territoire bénéficie de tous les droits de l’homme, sans discrimination d’aucune sorte (obligation d’accomplissement).
 
Les activités du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme

  • Il appuie le Rapporteur spécial sur la liberté de religion ou de croyance, qui est mandaté pour identifier les obstacles existants ou émergents à l’exercice du droit à la liberté de religion ou de croyance et qui présente des recommandations sur les voies et moyens de surmonter ces obstacles. À ce sujet, le rapporteur spécial présente des rapports au Comité des droits de l’homme et à l’Assemblée générale, envoie des communications sur des cas individuels aux gouvernements et entreprend des visites d’enquête dans certains pays.

  • Il appuie les activités du Comité des droits de l’homme. Le Comité supervise la mise en œuvre du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, qui comporte un article 2 sur la non-discrimination et un article 18 sur la liberté de pensée, de conscience et de religion.