dcsimg
Site en Anglais Site en Français Site en Espagnol Site en Russe Site en Arabe Site en Chinois Entête OHCHR


Le HCDH dans le monde : transformer les droits de l’homme en réalité sur le terrain

Au fil des années, le Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH) a renforcé sa présence sur le terrain pour se rapprocher des personnes et donner une voix à ceux qui en ont le plus besoin. Les présences du HCDH loin du siège servent de points d’accès stratégiques pour la promotion et la protection des droits de l’homme dans chaque pays ; pour incorporer les droits de l’homme, c’est-à-dire intégrer la perspective des droits de l’homme dans les activités des équipes de pays des Nations Unies ; et pour aider à renforcer les institutions nationales et la société civile.

Les présences sur le terrain du HCDH contribuent de plusieurs manières à transformer les droits de l’homme en réalité ; elles ne se contentent pas de surveiller la situation des droits de l’homme dans le pays, elles aident aussi à renforcer les capacités des Etats membres et des autres titulaires de mandat à s’occuper des droits de l’homme. Les présences sur le terrain du HCDH comprennent :

Treize Bureaux nationaux

OHCHR officers raising awareness on human rights in NepalPour créer un bureau national, le HCDH négocie avec le gouvernement du pays pour obtenir un mandat complet, qui porte à la fois sur la promotion et la protection des droits de l’homme. A fin 2014, des bureaux ont été installés en Bolivie, au Cambodge, en Colombie, au Guatemala, en Guinée, en Mauritanie, au Mexique, dans les Territoires occupés de Palestine, au Kosovo (Serbie), au Togo, en Tunisie, au Togo et au Yémen

 Les activités des bureaux nationaux comprennent  la supervision, les rapports publics, l’assistance technique, la supervision et le développement des capacités nationales sur le long terme, afin qu’elles puissent s’occuper des questions de droits de l’homme.


Les Missions de paix de l’ONU

UNAMILe HCDH est la principale autorité en matière de droits de l’homme, mais toutes les entités des Nations Unies ont un rôle à jouer dans la promotion et la protection des droits de l’homme,  par le biais de leurs opérations sur le terrain. Ainsi, le HCDH s’efforce d’intégrer les droits de l’homme dans tous les éléments composant les Missions de paix de l’ONU selon quatre priorités : garantir la justice et obliger les responsables à rendre des comptes dans les processus de paix; prévenir les violations des droits de l’homme et y remédier; renforcer les capacités et les institutions nationales, et intégrer les droits de l’homme dans tous les programmes de l’ONU.

A fin 2014, le HCDH gérait – grâce à près de 635 responsables internationaux des droits de l’homme et au personnel national – 14 sections des droits de l’homme au sein des missions de paix en Afghanistan, au Burundi, en République centrafricaine, en Côte d’Ivoire, en République démocratique du Congo, en Guinée Bissau, en Haïti, en Iraq, au Libéria, en Libye, au Mali, en Somalie, et au Sud du Soudan.

Douze Bureaux régionaux

A la fin de l'année 2014, le HCDH disposait de douze bureaux régionaux couvrant l’Afrique de l’Est (Addis- Abeba) , l’Afrique australe (Pretoria), l'Afrique de l'Ouest (Dakar), l’Amérique centrale (Panama), l’Amérique latine (Santiago du Chili), l'Asie centrale (Bichkek), l’Asie du Sud-est (Bangkok), l'Europe (Bruxelles), le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord  (Beyrouth) et le Pacifique (Suva). Le HCDH a également un Centre régional pour les droits de l’homme et la démocratie en Afrique centrale au Cameroun à (Yaoundé), un centre de formation et de documentation pour le Sud-Ouest de l'Asie et la péninsule arabe au Qatar (Doha).

Les bureaux régionaux ont un rôle vital pour la promotion et la protection des droits de l’homme dans les pays de leur région, et travaillent notamment avec des organisations régionales comme l’Union africaine.

Les conseillers aux droits de l’homme

Les conseillers aux droits de l’homme sont des experts envoyés par le HCDH sur le terrain pour soutenir les équipes de pays de l’ONU à la demande des Coordonnateurs résidants de l’ONU. Ils suivent et analysent la situation des droits de l’homme dans le pays où ils sont affectés et conseillent le Coordonnateur résidant et l’ensemble de l’équipe de pays de l’ONU sur les stratégies requises pour créer ou renforcer les capacités des nations et les institutions à promouvoir et à protéger les droits de l’homme. Ils travaillent aussi avec les acteurs nationaux (gouvernement et société civile) sur la meilleure manière de promouvoir et appliquer les normes des droits de l’homme. A fin 2014, le HCDH avait 29 conseillers au Bangladesh, au Tchad, en République dominicaine, en Equateur, au Honduras, en Jamaïque, au Kenya, en Madagascar, au Malawi, en Maldives, en Moldavie, au Nigéria, au Panama (GNUD-LAC), en Papouasie-Nouvelle-Guinée, au Paraguay, en Philippines, en Russie, au Rwanda, au Sierra Leone, au Caucase du Sud (Tbilissi), au Sri Lanka, au Tadjikistan, en Tanzanie, au Timor Leste, en Thaïlande (GNUD Asie-Pacifique, Bangkok), en Ukraine, et en Zambie et ainsi que 2 conseillers nationaux en Serbie et en ancienne république yougoslave de Macédoine.

Intervention rapide en cas de crises des droits de l’homme

Outre le travail effectué par les présences sur le terrain, le HCDH a une unité d’intervention rapide qui l’aide dans ses activités et permet de déployer rapidement  du personnel sur le terrain. Afin d’anticiper et de réagir à la détérioration de la situation des droits de l’homme dans le monde, le HCDH est souvent prié d’envoyer ou de soutenir des missions ou commissions d’enquête qui examinent les allégations graves de violations de droits de l’homme. Depuis sa création en 2006, l’Unité d’intervention rapide a envoyé des missions ou commissions d’enquête au Timor Leste, au Sahara occidental, au Soudan, au Libéria, au Liban et à Beit-Hanoun (Territoires occupés de Palestine), au Kenya, au Togo, en Guinée, trois fois dans les Territoires occupés de Palestine (Goldstone, Comité des experts de haut niveau pour suivre Goldstone et attaque israélienne sur flottille humanitaire). En outre l'unité d’intervention rapide a mené des missions d'évaluation des droits de l'homme au Togo, en Sierra Léone, en Bolivie, en Somalie et à Madagascar.

 

Liens relatifs

Bureaux régionaux

Bureaux par pays

Composante des droits de l'homme des missions de maintien de la paix de l'ONU

Conseillers aux droits de l'homme

Carte des bureaux sur le terrain du HCDH

Contact

Service du renforcement des capacités et des opérations sur le terrain
Tous les contacts sont à Genève, en Suisse.

Unité pour l'Afrique
Tél. +41 22 928 9694

Unité pour le Moyen Orient et l'Afrique du Nord
Tél. +41 22 928 9153

Unité pour l'Asie Pacifique
Tél. +41 22 928 9650

Unité de l'Europe et de l'Asie Centrale
Tél. +41 22 928 9291

Unité pour les Amériques
Tél. + 41 22 928 9167

Unité de support pour les missions de la paix et section d'intervention rapide
Tél. +41 22 928 9344

Unité pour les Institutions nationales
Tél. +41 22 928 9467

Unité du Fonds volontaire pour la coopération technique
Tél. +41 22 928 9287