dcsimg


Session universelle du Conseil des droits de l’homme à l’occasion de son cinquième anniversaire

Pour la première fois depuis l’établissement du Fonds en 2012, les délégués bénéficiaires ont fait une déclaration commune soulignant les défis et opportunités des PMA qui participaient à la session du Conseil. Accédez à la déclaration commune du 27 juin 2016 des PMA et PEID qui ne disposent pas de représentation permanente à Genève, à l’occasion du 10ème anniversaire.

Consultez la biographie des délégués des PEID qui ont participé à la 32ème session du Conseil et qui ont été financés par le Fonds d’affectation. L’observateur permanent du CARICOM auprès des Nations Unies était également présent.

Cérémonie d’accueil du 9 juin 2016

Beneficiary of the Trust Fund for the participation of LDSs/SIDS to the 32nd session of the HRC
Les 16 délégués des PEID ne disposant pas de mission permanente à Genève et qui participent à la 32ème session du Conseil grâce au Fonds d’affection des PMA et PEID. © OHCHR

De gauche à droite : Vanuatu (Setarki Waganitoga), Kiribati (Moote Korina Anata), Guyane (Tamara M. Evelyn Khan), Suriname (Jasmien S. S Wijngaarde-LijKwan), Guinée Bissau (Ernestino J. Mango), São Tomé et Príncipe (Silva Ludmila Afonso Lavres Danquá), Palau (Nacho Trabadela), Saint-Christophe-et-Niévès  (Dorn Henry), Saint-Vincent-et-les-Grenadines (Jasmine Veronica Hull), Samoa (Ane Iati), Antigua et Barbuda (Vanessa A. M. Moe), Adam Abdelmoula (Directeur, Division des mécanismes relevant du Conseil des droits de l’homme et des instruments relatifs aux droits de l’homme), Président du Conseil des droits de l’homme (S.E. M.. Choi Kyonglim), Directeur general de l’ONUG (M. Michael Møller), Représentant permanent de la Suisse (Ambassadeur Alexandre Fasel), Observateur permanent du CARICOM auprès des Nations Unies à New York (Ambassadeur Sherman Peter), Nauru (Jasmina Giouba),Tuvalu (Kasipo Margaret Teo), Tonga (‘Akanesi’ Emeline Katoa), Iles Marshall (Amatlain Elizabeth Kabua), Fatou Camara Houel (Coordinatrice du Fonds d’assistance aux PMA et PEID), en Salle XX, 9 juin 2016, Palais des Nations.

Allocutions de bienvenue

  • M. Michael Møller, Nations Unies, Sous-Secrétaire général, Directeur général de  de l’Office dss Nations Unies à Genève
  • President du Conseil des droits de l’homme (Word | PDF)
  • M. Adam Abdelmoula, Directeur, Division des mécanismes relevant du Conseil des droits de l’homme et des instruments relatifs aux droits de l’homme (Word | PDF)
  • S.E.. Alexandre Fasel, Représentant permanent de la Suisse (PDF)

Accueil par le Haut-Commissaire aux droits de l’homme

 

« En 2012, la résolution 19/26 du Conseil des droits de l’homme établissait le Fonds d’affectation spéciale pour l’assistance technique à l’appui de la participation des pays les moins avancés (PMA) et des petit Etats insulaires en développement (PEID) aux travaux du Conseil des droits de l’homme. Par cette décision historique, le Conseil reconnaissait l’importance de garantir que tous les 193 Etats membres, en particulier ceux qui ne disposent pas de mission permanente à Genève, aient l’occasion de contribuer à ses travaux. 

A ce jour et grâce au Fonds administré par mon Bureau, plus de 35 délégués hommes et femmes du monde entier ont pu s’asseoir dans la Salle de l’Alliance des Civilisations pour échanger sur leurs réalisations en matière de droits de l’homme et les défis auxquels ils sont confrontés.

Leurs témoignages et leurs enseignements reflètent la richesse de ces expériences, tant pour eux que pour nous tous. Nous ferons tout pour maintenir et développer encore cette approche positive.

C’est dans ce sens que j’en appelle à tous les Etats membres afin qu’ils s’assurent, au travers de contributions volontaires régulières, que ce Conseil continue d’être cet endroit où toutes les voix peuvent être entendues. Cela nous rapprochera de notre objectif comment de mieux promouvoir et de mieux protéger les droits de l’homme, pour tous et partout. »

Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut-Commissaire aux droits de l’homme.

Photos avec le Haut-Commissaire aux droits de l’homme