L’accessibilité économique


En application de la résolution 27/7 de 2014 du Conseil des droits de l’homme, le Rapporteur spécial sur les droits à l’eau potable et à l’assainissement, Léo Heller, a été mandaté pour recenser les difficultés et les obstacles entravant la pleine réalisation de ces droits, ainsi que les lacunes existant dans sa protection, les bonnes pratiques, et les facteurs favorables dans ce domaine.

En août 2015, le Rapporteur Spécial a présenté son rapport sur l’accessibilité économique et les droits à l’eau et à l’assainissement au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

D’ailleurs, le 16 juin 2015, le Rapporteur Spécial a organisé une consultation d’experts avec de nombreux spécialistes dans les domaines de l’accessibilité économique, des droits de l’homme, et de l’eau et l’assainissement.

L’accès aux services de l’eau et de l’assainissement à un coût abordable, c’est un aspect essential de la réalisation des droits à l’eau et à l’assainissement. Si ces services sont disponibles mais qu’ils sont trop coûteux, les populations qui sont dans l’incapacité de se procurer des quantités d’eau suffisantes, notamment pour le bon entretien des latrines, sont contraintes de se tourner vers des sources ou des pratiques moins onéreuses mais moins salubres ou de sacrifier d’autres droits fondamentaux tels que les droits à l’alimentation, au logement, à la santé ou à l’éducation.