dcsimg




Hommage aux vies perdues au service des droits de l’homme


Le personnel des Nations Unies chargé des questions des droits de l’homme s’est rassemblé au siège à Genève à l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire pour rendre hommage aux collègues morts au service des Nations Unies et des droits de l’homme.

Il y a 14 ans, le 19 août 2003, un attentat terroriste au siège de l’ONU à Bagdad coûtait la vie à 22 employés des Nations Unies, dont Sergio Vieira de Mello, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

" Il s’agissait de personnes remarquables qui, faisant preuve d’un courage élémentaire et désintéressé, ont défendu les droits des personnes. Tous, où que nous soyons, pleurerons toujours leur mort et celle des nombreux collègues tués ou blessés dans l’exercice de leurs fonctions, " a déclaré Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, dans un message vidéo adressé au personnel.

Ceux qui ont péri en ce jour tragique ont été honorés par leur famille, leurs amis et collègues lors de la cérémonie annuelle du souvenir du HCDH.

" Vous étiez notre mari, notre épouse, notre père, notre mère, notre fils, notre fille, notre frère et notre sœur, " a déclaré Laura Dolci-Kanaan qui a perdu son mari Jean-Sélim Kanaan dans l’attentat de Bagdad. " Depuis ce tragique mardi du mois d’août, nous avons dû apprendre à vivre sans vous, voir les saisons passer et vos enfants grandir malgré votre absence, en votre absence.   Vous nous avez manqués et nous vous avons aimés chaque jour pendant ces 14 dernières années. "

Mme Dolci-Kanaan a demandé à la communauté internationale de reconnaître le degré de souffrances inacceptables, tant physiques que psychologiques, infligées aux victimes du terrorisme.  " Les victimes du terrorisme ne doivent plus être considérés après coup, mais être intégrées aux stratégies et programmes de lutte contre le terrorisme, à l’échelle nationale et internationale, " a-t-elle écrit dans une tribune dans le Washington Post. " Aujourd’hui, pas un pays n’est à l’abri du terrorisme, donc tous devraient instaurer un programme d’aide national en soutien aux victimes et à leur famille. "

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a également rendu hommage aux collègues morts dans les attentats terroristes en Afghanistan, au Rwanda et dans le tremblement de terre en Haïti.

" Nous déplorons la disparition de nos collègues défunts et nous saluons leur travail, leur courage et leur dévouement au service de la paix, de l’égalité et de la justice, " a déclaré Peggy Hicks, directrice de la Division des activités thématiques, des procédures spéciales et du droit au développement.

" Ils continuent de nous inspirer alors que nous suivons leur exemple au service des mêmes valeurs. "

Le 21 août 2017

Voir aussi