dcsimg
Site en Anglais Site en Français Site en Espagnol Site en Russe Site en Arabe Site en Chinois Entête OHCHR


Header image for news printout
Expert indépendant de l'ONU sur Haïti : « Il faut en finir avec l’impunité »

PORT-AU-PRINCE (24 février 2011) – L’Expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme en Haïti, Michel Forst, a appelé jeudi les candidats à l’élection présidentielle à s’impliquer dans la lutte contre l’impunité.

« Au moment où le pays s’apprête à choisir son prochain président, je souhaite que des engagements solennels soient pris dans le domaine des droits de l’homme et que des signaux soient envoyés pour un plus grand respect des droits de la personne, la réforme de la justice, la lutte contre l’impunité et l’accès de tous aux services de base », a dit M. Forst.

L’Expert indépendant a fait de la lutte contre l’impunité l’un des axes de sa visite et de ses rencontres avec les autorités du pays et les représentants de la communauté internationale. « Il est important que la lutte contre l’impunité passe par les voies judiciaires, et je souhaite, pour la mémoire des victimes, que l’on explore toutes les possibilités dans ce domaine, notamment pour les crimes les plus graves du passé sinistre qu’a connu le pays », a-t-il rappelé.

« Cependant, la lutte contre l’impunité ne s’arrête pas aux voies judiciaires, il y a également des pas supplémentaires à franchir en matière de mémoire, d’éducation, de prise de conscience. D’autres pays en Amérique Latine et en Afrique ont utilisé des voies novatrices pour exorciser les crimes du passé. Haïti gagnerait à s’inspirer de ces expériences ».

Après avoir visité plusieurs prisons et s’être entretenu avec de nombreux magistrats, l’Expert indépendant a rappelé que la réforme de la justice, et notamment l’indépendance du pouvoir judiciaire, est bloquée depuis plusieurs années. «Les éléments sont là, la réforme tant attendue de la justice a été écrite et adoptée par le Parlement lors du vote des 3 lois sur la réforme de la justice en 2007. La loi est là, mais elle ne peut entrer en vigueur car la clé de la réforme, celle qui permet de faire tourner le moteur, n’a pas été utilisée. Vous le savez, cette clé est la nomination du Président de la Cour de Cassation, la clé de voûte de l’édifice ».

Dans le domaine de la situation humanitaire, l’Expert indépendant a plaidé pour qu’une plus grande attention soit accordée aux droits de l’homme dans la reconstruction. « Je voudrais rappeler que l’eau, le logement, l’accès aux soins ne sont pas que des besoins humanitaires, ce sont des droits exigibles et je souhaiterais que l’on s’engage maintenant dans la voie nécessaire pour garantir que, au-delà de la crise humanitaire, ces droits seront bien garantis par l’Etat haïtien. J’ai rappelé à cet égard qu’il serait urgent que le Parlement ratifie le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, afin d’entrer progressivement dans cette nouvelle dynamique de l’accès à tous les droits, y compris les droits proclamés par ce pacte ».

La septième mission de M. Forst dans le pays s’achèvera dimanche 27 février, et le prochain rapport de l’Expert indépendant sera présenté et discuté en juin 2011 au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève.

Le Secrétaire général des Nations Unies a nommé M. Michel Forst comme Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme en Haïti en juin 2008. M. Forst est Secrétaire général de la Commission nationale consultative des droits de l’homme de France depuis 2005 et est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les droits de l’homme, l’extrême pauvreté et les Nations Unies.

(*) Consulter les derniers rapports de l’Expert indépendant : http://ap.ohchr.org/documents/dpage_f.aspx?m=47

Pour des renseignements supplémentaires sur le mandat et les activités de l’Expert indépendant : http://www2.ohchr.org/french/countries/ht/mandate/index.htm

Cliquer ici pour visiter la page du Haut Commissariat aux droits de l’homme sur Haïti : http://www.ohchr.org/FR/countries/LACRegion/Pages/HTIndex.aspx

Pour des informations supplémentaires et les demandes de la part des medias veuillez contacter Michael van Gelderen durant la mission (20 au 27 février) : +509 701 0553 ou +41 794 444 078.
A partir du 28 février au: + 41 22 928 9355. Email : mvangelderen@ohchr.org ou ie-haiti@ohchr.org