dcsimg
Site en Anglais Site en Français Site en Espagnol Site en Russe Site en Arabe Site en Chinois Entête OHCHR


Header image for news printout

Première mission du Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires en République du Congo

GENÈVE (23 septembre 2011) - Le Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires* entreprendra sa première visite en République du Congo du 24 septembre au 3 octobre 2011, afin d’examiner les efforts du pays dans le traitement de la question des disparitions forcées, y compris le règlement des cas de disparitions forcées qui ont eu lieu dans le passé.

Afin de recueillir des informations de première main, le Groupe de travail rencontrera des autorités gouvernementales, des organisations de la société civile, des proches des personnes disparues ainsi que des représentants des agences des Nations Unies et autres organisations internationales.

La délégation du Groupe de travail sera composée de M. Olivier de Frouville, Vice-président du Groupe de travail, et de M. Osman El-Hajjé. Les experts indépendants, qui visitent le pays à l'invitation du Gouvernement, seront accompagnés par des membres du Secrétariat du Groupe de travail au sein du Haut Commissariat aux droits de l’homme basé à Genève.

A la fin de la visite, le 3 octobre 2011, le Groupe de travail tiendra une conférence de presse à Brazzaville. L’heure et le lieu de la conférence de presse seront précisés ultérieurement.

Un rapport final sur la mission sera présenté au Conseil de droits de l'homme en 2012.

Le Groupe de travail a été établi par la Commission des droits de l'homme des Nations Unies en 1980 pour aider les familles à déterminer le sort de leurs proches disparus. Il s'efforce d'établir un canal de communication entre les familles et les gouvernements concernés, afin de s'assurer que les cas individuels sont examinés, avec l'objectif de clarifier le sort des personnes qui, ayant disparu, sont placées en dehors de la protection de la loi. Compte tenu du mandat humanitaire du Groupe de travail, la clarification survient lorsque le sort ou le lieu où la personne disparue se trouve sont clairement établis. Le Groupe de travail continue à traiter les cas de disparitions jusqu'à ce qu'ils soient résolus.

Le Groupe de travail fournit également une assistance dans la mise en œuvre par les États de la Déclaration des Nations Unies sur la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.

(*) Le Groupe de travail est composé de cinq experts de toutes les régions du monde. Le Président-Rapporteur est M. Jeremy Sarkin (Afrique du Sud), le Vice-Président est M. Olivier de Frouville (France), et les autres membres sont M. Ariel Dulitzky (Argentina), Mme. Jasminka Dzumhur (Bosnie-Herzégovine), et M. Osman El-Hajjé (Liban).

Pour des renseignements supplémentaires sur le Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires, connectez-vous sur: http://www2.ohchr.org/french/issues/disappear/index.htm

BCNUDH, Droits de l´homme par pays - Congo: http://www.ohchr.org/FR/countries/AfricaRegion/Pages/CGIndex.aspx

Pour de plus amples informations et les demandes de la part des medias, veuillez écrire à wgeid@ohchr.org

Pour les demandes des médias liés à d'autres experts indépendants des Nations Unies:
Xabier Celaya, unité de media du BCNUDH (+ 41 22 917 9383 / xcelaya@ohchr.org)

ONU Droits de l’homme, suivez-nous sur les réseaux sociaux :
http://www.facebook.com/unitednationshumanrights
https://twitter.com/unrightswire