dcsimg
Site en Anglais Site en Français Site en Espagnol Site en Russe Site en Arabe Site en Chinois Entête OHCHR


Header image for news printout

Le Conseil des droits de l'homme tiendra une session extraordinaire sur les droits de l'homme en Syrie et les meurtres de civils à Houla

Conseil des droits de l'homme
COMMUNIQUÉ DE BASE 30 mai 2012

La session s'ouvrira le vendredi 1er juin à 11 heures

Le Conseil des droits de l'homme tiendra, vendredi 1er juin, une session extraordinaire consacrée à «la détérioration de la situation des droits de l'homme en République arabe syrienne et les meurtres de Houla». La session se déroulera à partir de 11 heures en salle XX du Palais des Nations, à Genève.

La demande officielle de convocation de la réunion a été présentée par les ambassadeurs du Qatar, de la Turquie, les États-Unis, de l'Arabie saoudite, du Koweït, du Danemark et de l'Union européenne et est soutenue par les 21 États membres suivants, qui ont signé la demande: Arabie saoudite, Autriche, Belgique, Chili, Espagne, États-Unis, Guatemala, Hongrie, Italie, Koweït, Maldives, Mexique, Norvège, Pérou, Pologne, Qatar, République de Moldova, République tchèque, Roumanie, Suisse et Uruguay. Une session extraordinaire peut être convoquée avec le soutien d'au moins un tiers des 47 membres du Conseil – soit 16 membres.

Trente pays observateurs ont également appuyé la requête: Allemagne, Australie, Bahreïn, Bulgarie, Canada, Croatie, Chypre, Danemark, Émirats arabes unis, Estonie, Finlande, France, Grèce, Irlande, Japon, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, la Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, République de Corée, Slovaquie, Slovénie, Suède, Tunisie, Turquie et le Royaume-Uni. Cette liste restera ouverte à signature jusqu'à l'ouverture de la session.

Il s'agira de la quatrième session du Conseil des droits de l'homme consacrée à la situation des droits de l'homme en Syrie, les précédentes s'étant tenues le 29 avril, le 22 août et le 2 décembre 2011.

__________

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel