dcsimg
Site en Anglais Site en Français Site en Espagnol Site en Russe Site en Arabe Site en Chinois Entête OHCHR


Header image for news printout

L'éradication de l'extrême pauvreté est une obligation juridique mondiale annonce l’experte de l’ONU aux gouvernements du monde

GENÈVE – (28 septembre 2012)- Le Rapporteuse Spéciale des Nations Unies sur l’extrême pauvreté, Magdalena Sepúlveda, a exhorté les États à adopter et utiliser le texte, attendu depuis longtemps, sur les Principes Directeurs de lutte contre l'extrême pauvreté et les Droits de l’Homme, adopté aujourd’hui par le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies.

« L’adoption de ces Principes par le Conseil constitue une reconnaissance explicite par les Etats que l’existence de l’extrême pauvreté pose une question majeure de respect des Droits de l’Homme et constitue un scandale moral. Son élimination exige une action concrète et coordonnée à l'échelle nationale et internationale », a déclaré Mme Sepúlveda, qui a rédigé les Principes Directeurs en s’appuyant sur une dizaine d’années de consultations internationales.

« Les Principes Directeurs visent à fournir pour la première fois une norme mondiale dans la lutte contre l'extrême pauvreté, en se concentrant sur ​​les droits des personnes vivant dans la pauvreté », a déclaré l’experte. « Il s'agit d'un outil pratique pour les décideurs politiques qui guidera les États dans l'élaboration de leurs politiques publiques, en particulier leurs efforts d'éradication de la pauvreté, sur la base d'une approche fondée sur les Droits de l'Homme ».

L'adoption des Principes Directeurs sur l'extrême pauvreté et les droits de l’homme marque la fin d'un long processus qui a commencé en 2001, lorsque la Commission des Droits de l’Homme, de l’époque, a d’abord proposé l’élaboration de ce type de principes directeurs. Sur la base des normes et valeurs internationales relatives aux droits de l'homme, les Principes Directeurs donnent des orientations sur la mise en œuvre par les Etats de leurs obligations en matière de droits de l’homme dans la lutte contre l’extrême pauvreté.

« Maintenant, je demande instamment aux États d'utiliser ces Principes Directeurs pour renforcer leurs efforts de lutte contre la pauvreté, et aux organisations de la société civile de les diffuser et de contrôler leur mise en œuvre largement », a souligné la Rapporteuse spéciale. « Les Principes directeurs devraient contribuer à donner aux personnes vivant dans la pauvreté la force et les moyens de revendiquer leurs droits, et permettre de s’assurer que les programmes anti-pauvreté atteignent ceux qui sont le plus difficile à atteindre: les plus pauvres parmi pauvres ».

« Ce jour marque un progrès dans le positionnement de la communauté internationale concernant les efforts nationaux et internationaux pout éradiquer l'extrême pauvreté », a déclaré Mme Sepúlveda, qui a noté que les Principes Directeurs soulignent les droits spécifiques dont la jouissance par les personnes vivant dans la pauvreté est particulièrement limitée et entravée, situation par rapport à laquelle les politiques publiques sont souvent insuffisantes ou contre-productives.

« L'adoption de ces Principes, si nécessaires et tant attendus, a en effet pris beaucoup de temps, mais elle arrive à point nommé. Ces Principes pourraient en effet jouer un rôle clé dans la protection et la renforcement de la capacité d’agir en faveur de leurs droits, des personnes le plus durement touchées par la crise économique mondiale ».

Le Conseil des Droits de l’Homme va maintenant transmettre les Principes Directeurs à l'Assemblée Générale des Nations Unies.

Magdalena Sepúlveda (Chili) a été nommée rapportrice spéciale des Nations Unies pour l’extrême pauvreté et les Droits de l’Homme en mai 2008 par le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies. Elle est indépendante de tout gouvernement ou organisation. Elle a une grande expertise dans le domaine des droits économiques, sociaux et culturels et est titulaire d'un doctorat en droit international des droits de l'homme de l'Université d'Utrecht. Pour en savoir plus :
http://www.ohchr.org/EN/Issues/Poverty/Pages/SRExtremePovertyIndex.aspx

(*) Les Principes Directeurs: http://www.ohchr.org/Documents/Issues/Poverty/A-HRC-21-39_fr.pdf

Le texte sur les Principes Directeurs est également consultable en Arabe, Chinois, Français, Russe et Espagnol : http://www.ohchr.org/EN/Issues/Poverty/Pages/AnnualReports.aspx

Pour obtenir des renseignements et pour les demandes des médias, contacter s’il vous plaît Lidia Rabinovich (+ 41 22 917 9763 / lrabinovich@ohchr.org) ou écrire à : srextremepoverty@ohchr.org.

Pour les demandes des médias relatives à d'autres experts indépendants des Nations Unies s’adresser à Xabier Celaya, Droits de l'Homme des Nations Unies - Service de presse (+ 41 22 917 9383 / xcelaya@ohchr.org)

Droits de l'homme de l'ONU, suivez-nous sur les médias sociaux:
Facebook: https://www.facebook.com/unitednationshumanrights
Twitter: http://twitter.com/UNrightswire
Google+ gplus.to/unitednationshumanrights
YouTube: http://www.youtube.com/UNOHCHR

Consulter l’Index Universel des Droits de l’Homme: http://uhri.ohchr.org/fr