dcsimg
Site en Anglais Site en Français Site en Espagnol Site en Russe Site en Arabe Site en Chinois Entête OHCHR


Header image for news printout
Le Conseil des droits de l'homme élit Remigiusz A. Henczel de Pologne à sa présidence

Conseil des droits de l'homme

10 décembre 2012

Il élit également les autres membres de son bureau pour 2013

Le Conseil des droits de l'homme a élu aujourd'hui M. Remigiusz A. Henczel, de Pologne, à sa présidence pour 2013, à l'occasion d'une séance d'organisation réunie à cette fin.

Le Conseil a également élu les autres membres de son bureau.  Les quatre Vice-Présidents pour 2013 sont Cheikh Ahmed Ould Zahaf, de la Mauritanie, pour le Groupe des États africains; M. Iruthisham Adam des Maldives, pour le Groupe des États d'Asie; M. Alexandre Fasel, de la Suisse, pour le Groupe des pays occidentaux et autres États; et M. Luis Gallegos Chiriboga, de l'Équateur, pour le Groupe des États d'Amérique latine et des Caraïbes.  M. Chiriboga est également le Rapporteur du Conseil.

Le Président et les quatre Vice-Présidents occuperont ces fonctions du 1er janvier au 31 décembre 2013.

Le Conseil a par ailleurs décidé que le débat de haut niveau de sa principale session de 2013 aurait pour thème «les droits de l'homme et l'agenda de développement post-2015».

La Présidente sortante, Mme Laura Dupuy Lasserre a en outre fait une déclaration dans laquelle elle a fait un bilan des travaux du Conseil sous sa présidence, attirant notamment l'attention sur les initiatives transrégionales qui traduisent une volonté croissante de travailler en coopération étroite afin de parvenir autant que possible au consensus.  La période a malheureusement été marquée par de nombreuses situations graves et urgentes des droits de l'homme et le Conseil les a examinées avec la volonté d'entendre toutes les parties, y compris les voix qui ne se font pas souvent entendre, notamment celles victimes.  Le Conseil devra continuer à s'interroger sur la meilleure façon de faire face à ces crises et comment les prévenir.  La Présidente sortante a également souligné l'importance de l'Examen périodique universel pour comprendre la situation sur le terrain de tous les États membres de l'ONU et pour favoriser des changements positifs; le mécanisme est désormais clairement caractérisé par l'universalité, le traitement équitable, la non-sélectivité, l'objectivité et une approche évitant la confrontation, ce qui a permis une pleine participation de tous les États dans le premier cycle de cet exercice qui s'est achevé en mars 2012.  Mme Dupuis Lasserre a souligné dans ce contexte le rôle important qu'est appelé à jouer le Haut-Commissariat aux droits de l'homme pour fournir une assistance technique aux pays qui en ont besoin pour améliorer la situation des droits de l'homme lorsqu'ils en ont la volonté politique.  La Présidente a par ailleurs insisté sur l'importance de la participation des organisations non gouvernementales aux travaux du Conseil.  Elle a rappelé à cet égard que le Conseil a condamné les représailles contre les personnes qui coopèrent avec l'ONU et ses représentants et souligné la responsabilité des États à cet égard.  En tant que première femme à présider le Conseil des droits de l'homme, l'ambassadrice uruguayenne a déclaré qu'elle ne pouvait manquer d'encourager le renforcement des efforts pour surmonter la discrimination à l'égard des femmes et en finir avec le fléau de la violence à l'égard des femmes.

Le Président élu, M. Henczel, pour sa part souligné l'honneur que représnte pour lui et pour la Pologne son élection à la présidence du Conseil des droits de l'homme.  Il a déclaré qu'il croyait profondément en un Conseil qui assure efficacement la promotion et la protection des droits de l'homme et favorise la coopération entre les États, les cultures et les religions d'une manière juste et équitable.  Dans l'exercice de ses fonctions, il sera toujours guidé par ces principes, en portant toute son attention aux points de vue et aux préoccupations de toutes les parties prenantes.  M. Henczel a exprimé l'espoir sincère que, ensemble, les membres du Conseil seront en mesure de faire de 2013 une autre année fructueuse pour les travaux du Conseil, permettant de réduire la distance qui sépare encore la promesse des droits de l'homme et la dure réalité à laquelle de nombreuses personnes sont encore confrontées partout dans le monde.

La prochaine séance ordinaire du Conseil des droits de l'homme se tiendra du 25 février au 22 mars 2013.  Une réunion d'organisation se tiendra le 14 janvier prochain; elle sera principalement consacrée à la désignation des pays qui seront les rapporteurs pour les premiers États qui feront l'objet du prochain cycle de l'Examen périodique universel.
      __________

      Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel