dcsimg
Site en Anglais Site en Français Site en Espagnol Site en Russe Site en Arabe Site en Chinois Entête OHCHR


Header image for news printout

Les colonies de peuplement israéliennes symbolisent le manque aigu de justice du peuple palestinien

Genève, 31 janvier 2013 – La mission internationale indépendante d’établissement des faits pour étudier les effets des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens occupés publie aujourd’hui ses conclusions sur l’impact des colonies de peuplement israéliennes sur les droits de l’homme du peuple palestinien.

Le rapport indique qu’un nombre important de droits de l’homme des Palestiniens sont violés de manières et de façons diverses en raison de l’existence de ces colonies de peuplement.

Ces violations sont toutes interdépendantes et faisant partie d’un schéma de violations généralisées qui sont principalement caractérisées par le déni du droit à l’auto-détermination et les discriminations systématiques qui s’exercent quotidiennement envers le peuple palestinien.

Depuis 1967, les gouvernements israéliens ont ouvertement mené, directement participé et exercé un contrôle absolu sur la planification, la construction, le développement, la consolidation et l’incitation à la construction des colonies de peuplement, indique le rapport.

«Conformément à l’article 49 de la quatrième Convention de Genève, Israël doit cesser toute activité de peuplement dans les colonies et ce sans conditions préalables», dit Madame Christine Chanet, présidente de la mission d’établissement des faits (France).

Le rapport indique que les colonies de peuplement sont établies et développées pour le bénéfice exclusif des Israéliens juifs. Les colonies de peuplement sont maintenues et développées à travers un système de ségrégation total entre les colons israéliens et le reste de la population habitant dans les territoires palestiniens occupés. Ce système de ségrégation est soutenu et facilité par un contrôle militaire et de maintien de la sécurité stricts et ce au détriment des droits du peuple palestinien.

«Aujourd’hui nous appelons le gouvernement d’Israël à s’assurer que les responsabilités pour toutes les violations soient établies, à mettre fin à l’impunité et à assurer que justice soit rendue pour toutes les victimes», dit Madame Asma Jahangir, membre de la mission (Pakistanaise).

Le rapport indique qu’Israël commet de sérieuses violations de ses obligations au titre du droit à l’auto-détermination et du droit humanitaire. Le rapport conclut aussi que le Statut de Rome établit la juridiction de la Cour Pénale Internationale sur le transfert des populations dans les territoires palestiniens occupés.

«L’ampleur des violations liées aux politiques d’Israël sur la dépossession de terres, les évictions, les démolitions d’habitations et les expulsions de Palestiniens démontrent la nature généralisée de ces violations. La violence et l’intimidation à l’encontre des Palestiniens et de leurs biens est motivée par le désir de chasser les populations locales de leurs terres, permettant ainsi l’extension des colonies de peuplement», dit Madame Unity Dow, membre de la mission (Botswana).

Le rapport indique que les entités privées ont aussi permis, facilité et profité de la construction des colonies de peuplement, autant directement qu’indirectement.

FIN

Pour toute information ou demande d’interview, prière de contacter ffmsettlements@ohchr.org ou + 41 79 752 0481.