dcsimg


Header image for news printout

Le Comité pour la protection des droits des travailleurs migrants conclut les travaux de sa vingt-quatrième session

Comité pour la protection des droits
   des travailleurs migrants

22 avril 2016

COMMUNIQUÉ FINAL

Le Comité pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille a conclu aujourd'hui les travaux de sa vingt-quatrième session, qui s’était ouverte le 11 avril dernier au Palais des Nations, à Genève.  Au cours de cette session, le Comité a examiné les rapports initiaux de la Mauritanie, du Lesotho, du Sénégal et de la Turquie.

Les observations finales adoptées par le Comité concernant les rapports de ces quatre États parties à la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille seront publiées lundi prochain 25 avril, dans l’après-midi, sur la page Internet consacrée à la session (à la fin de la liste de documents figurant sous le nom et le drapeau de chaque pays).

Au cours de cette session, le Comité a tenu des réunions informelles avec des représentants d'organisations non gouvernementales et d'institutions nationales des droits de l'homme concernant la mise en œuvre de la Convention dans les pays dont l’examen des rapports figurait à l’ordre du jour de la session. Le Comité a par ailleurs adopté des listes de points à traiter en vue de l’examen ultérieur des rapports du Bangladesh, du Guyana, de l’Indonésie et de Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Lors de cette session, le Comité a tenu une réunion avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) au sujet de son projet d’observation générale sur les enfants dans le cadre de la migration; le Comité a eu confirmation du financement d’un consultant, ce qui va lui permettre d’entamer l’élaboration de cet important projet d’observation générale, a indiqué le Président du Comité, M. Jose Brillantes, lors de la séance de clôture de la session.

Durant cette session, le Comité a par ailleurs adopté une déclaration sur la récente tragédie en mer Méditerranée.  Il a aussi adopté une déclaration sur la coopération avec les institutions nationales.

Le Comité a par ailleurs adopté les Directives de San José sur l’intimidation et les représailles contre les personnes qui coopèrent avec les Nations Unies. Il a nommé Mme Jasminka Dzumhur rapporteuse pour cette question.  Le Comité a d’autre part décidé d’incorporer dans ses règles de procédure les Principes directeurs d’Addis Abeba (sur l’indépendance et l’impartialité des membres des organes conventionnels des droits de l’homme).

Enfin, le Comité a adopté son rapport à l’Assemblée générale concernant ses 23e et 24e session.

Lors de sa prochaine session, qui se tiendra du 29 août au 7 septembre 2016 à Genève, le Comité a prévu d’examiner les rapports de quatre pays: Honduras, Nicaragua, Niger et Sri Lanka.

__________________

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Follow UNIS Geneva on:    Website | Facebook | Twitter| YouTube |Flickr