Header image for news printout

Le Comité des droits de l’enfant a clos les travaux de sa soixante-douzième session

Il a examiné les rapports présentés par huit pays
 
GENEVE (3 juin 2016) - Le Comité des droits de l'enfant a clos, aujourd'hui, les travaux de sa soixante-douzième session, qui se tenait à Genève depuis le 17 mai et au cours de laquelle il a examiné les rapports présentés par huit États parties au titre de la Convention relative aux droits de l'enfant et de ses deux Protocoles facultatifs portant, respectivement, sur l'implication d'enfants dans les conflits armés, et sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants.
 
Le Comité a ainsi examiné successivement les rapports périodiques du Samoa, du Népal, du Royaume-Uni, de la Slovaquie, du Pakistan, du Gabon et de la Bulgarie au titre de la Convention, ainsi que ceux du Gabon et du Luxembourg au titre du Protocole facultatif sur la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants ; enfin, a aussi été examiné le rapport soumis par le Népal au titre du Protocole facultatif sur l’implication des enfants dans les conflits armés.
 
Les observations finales adoptées par le Comité sur chacun de ces rapports seront rendues publiques jeudi prochain, 9 juin, et pourront être consultées sur la page Internet consacrée à la session.
 
Dans sa déclaration de clôture, le Président du Comité, M. Benyam Dawit Mezmur, a annoncé que deux nouveaux États, Samoa et Brunei Darussalam Darussalam, avaient ratifié au cours de la session le Protocole facultatif à la Convention sur l’implication des enfants dans les conflits armés, ce qui porte le nombre d’États parties à 165. Mme Kirsten Sandberg, Vice-Présidente du Comité, a indiqué pour sa part que le groupe de travail sur le Troisième Protocole facultatif relatif à une procédure de communications s’était réuni à deux reprises : un cas de plainte individuel a été soumis à l’État partie concerné ; dans deux autres cas, le groupe de travail a demandé des informations complémentaires aux plaignants.  
 
Au cours de cette session, le Comité a adopté son observation générale numéro dix-neuf portant sur les dépenses publiques pour réaliser les droits des enfants. Il a poursuivi sa réflexion sur trois autres projets d’observations générales relatives aux adolescents, aux enfants en situation de rue, et aux enfants dans le contexte des migrations – ce dernier texte étant élaboré conjointement avec le Comité pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille.
 
Le Comité a adopté par ailleurs les Principes directeurs dits « de San José » relatifs à la lutte contre l'intimidation ou les représailles visant les  personnes collaborant avec les Nations Unies et ses organes conventionnels.
 
Le Comité tiendra sa soixante-treizième session à Genève du 13 au 30 septembre prochain, afin d'examiner des rapports présentés par les États suivants au titre de la Convention : Afrique du Sud, Arabie saoudite, Estonie, Nauru, Nouvelle-Zélande, Sierra Leone et Suriname.  Il examinera également les rapports soumis par l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande au titre du Protocole facultatif sur la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants.

De plus amples informations et la documentation relatives à cette session sont disponibles sur la page du Haut-Commissariat aux droits de l'homme consacrée à la session.  Veuillez également consulter la page internet consacrée aux travaux du Comité, ainsi que les comptes rendus publiés par le Service de l'information.

________________

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel