Header image for news printout

Davos : Les dirigeants d’entreprise ont l’obligation de défendre les droits de l’homme

GENÈVE (13 janvier 2017) – Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme Zeid Ra’ad al Hussein a appelé aujourd’hui les dirigeants d’entreprise réunis à Davos, à l’occasion de la réunion annuelle du Forum économique mondial la semaine prochaine, à user de leur influence considérable pour défendre les droits de l’homme et prévenir les atteintes aux droits dans les pays où ils opèrent.

" C’est avec de profondes inquiétudes quant à l’état du monde que nous amorçons l’année: l’augmentation particulièrement préoccupante des comportements et des politiques de division, ainsi que de la haine absolue; les atteintes aux droits humains fondamentaux, en particulier pour les personnes déjà vulnérables; et la défaillance généralisée à assurer un accès équitable aux ressources, à la prospérité et à la sécurité économique pour tout un chacun, " a déclaré le Haut-Commissaire Zeid.

" Acquis au prix d’âpres efforts, les lois et principes de la Déclaration universelle des droits de l’homme sont toujours davantage menacés, et les dirigeants d’entreprises réunis à Davos la semaine prochaine ont un rôle essentiel à jouer pour enrayer cette terrible tendance et veiller au respect des droits de l’homme dans les pays où ils exercent leurs activités. "

Les entreprises responsables ont besoin de stabilité – des institutions saines et solides, une justice qui fonctionne convenablement, le développement durable et la confiance du public en matière de sécurité personnelle, a-t-il précisé, soulignant que les droits de l’homme sont au cœur de cette stabilité à long terme.

" Les entreprises doivent faire savoir de façon claire et univoque qu’elles ne tolèreront aucun lien avec des violations des droits de l’homme à aucun moment dans leurs activités et chaines d’approvisionnement – et elles doivent disposer de systèmes permettant d’assurer la prévention active de tels abus et, lorsqu’ils se produisent, leur traitement rapide. Nombre d’entreprises ont déjà commencé à prendre des mesures destinées à prévenir et atténuer les abus en matière de droits humains dans le cadre de leurs activités, et ce dans la droite ligne des Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme, y compris en instaurant des moyens permettant aux individus de porter plainte en toute sécurité, " a déclaré Zeid.

" De nombreuses entreprises ont également pris des mesures pour défendre et promouvoir les droits de l’homme. Certaines banques ont cessé de financer des projets où des violations des droits de l’homme avaient été observées, par exemple. "

" Les acteurs économiques peuvent être de puissants défenseurs des droits de l’homme – pour l’autonomisation des femmes, pour l’égalité des droits sans distinction de race, de nationalité ou d’orientation sexuelle, pour le droit universel à un logement convenable, à un niveau de vie suffisant, à l’éducation, à la santé et plus encore. "

Zeid s’est félicité des mesures prises par certaines entreprises de premier plan afin de prendre position contre les médias proférant des discours haineux et xénophobes et il a appelé d’autres grandes entreprises à faire preuve de la même détermination et à se rallier à la lutte pour défendre les valeurs mondiales aujourd’hui menacées.

Zeid s’est également félicité de la participation croissante des grandes sociétés multinationales à la réunion annuelle du Forum des NU sur les entreprises et les droits de l’homme et de la mise en œuvre accrue des Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme. Il a appelé l’assemblée réunie à Davos à renforcer ces principes et les dirigeants d’entreprise à s’engager à défendre les droits humains de toutes et tous, sans nuire à quiconque.

FIN

Le Haut-Commissariat des NU aux droits de l’homme a lancé en décembre 2016 une campagne mondiale intitulée " Défendez les droits de quelqu’un aujourd’hui! " La campagne répond à un effort visant à mobiliser tous les intervenants – secteur privé, gouvernements, individus, société civile – afin de jouer un rôle actif en matière de défense des droits humains de tous, alors que ces droits et libertés durement acquis sont soumis à des pressions croissantes à travers le monde.  Veuillez consulter la page www.Standup4humanrights.org pour en savoir plus.

Le Haut-Commissaire Zeid assistera à la réunion à Davos du 16 au 19 janvier.

Pour de plus amples informations et les demandes des médias, veuillez contacter Rupert Colville (+41 22 917 9767 /rcolville@ohchr.org) ou Ravina Shamdasani (+41 22 917 9169 / rshamdasani@ohchr.org ) ou Liz Throssell  (+41 22 917 9466/ ethrossell@ohchr.org)

Pour accéder aux sites d’actualités sur Internet et dans les médias sociaux: Les contenus multimédias & les messages essentiels relatifs à nos communiqués de presse sont disponibles sur nos réseaux de médias sociaux dont la liste figure ci-dessous. Pour nous joindre, veuillez utiliser le pseudo qui convient:

Twitter:
@UNHumanRights
Facebook:
unitednationshumanrights
Instagram:
unitednationshumanrights
Google+: unitednationshumanrights
Youtube:
unohchr