Header image for news printout

République centrafricaine: l'Experte indépendante de l’ONU en mission pour assurer le suivi de ses recommandations

GENEVE / BANGUI (23 janvier 2017) – L’Experte indépendante sur la situation des droits de l’homme en République Centrafricaine, Marie-Thérèse Keita Bocoum, se rendra pour une mission de suivi en République centrafricaine (RCA) du 25 janvier au 3 février.

« Je saisirai cette occasion pour évaluer la mise en œuvre des recommandations que j’ai faites dans de mon dernier rapport au Conseil des droits de l’homme et que j’ai partagées avec les autorités nationales et les acteurs clés, lors de ma dernière visite, en juin 2016 », a déclaré Mme Keita Bocoum.

« Je ferai également un suivi auprès de la communauté diplomatique sur les promesses de dons faites lors de la Conférence des bailleurs de fonds de Bruxelles, en novembre, pour soutenir la mise en œuvre du Plan national de relèvement et de consolidation de la paix, et les mesures concrètes prises à cet égard ».

Au cours de sa mission de dix jours à Bangui et à l’intérieur du pays, Mme Keita Bocoum s’entretiendra avec les autorités gouvernementales, législatives et judiciaires, ainsi qu’avec les représentants des Nations Unies, de la société civile, des organisations non gouvernementales et du corps diplomatique afin de faire le point sur la situation, y compris en raison de la récente recrudescence de la violence.

« Je salue les progrès institutionnels réalisés au cours des derniers mois, mais je reste préoccupée par l’instabilité, la violence et l’insécurité qui persistent », a-t-elle noté. « J’encourage donc tous les efforts visant à consolider la paix en République centrafricaine, y compris la Conférence des bailleurs de fonds qui s’est tenue à Bruxelles, en Novembre. »

Mme Keita Bocoum soumettra ses conclusions au Conseil des droits de l’homme de l’ONU le 21 mars 2017.

Le mandat de l’Experte indépendante sur la situation des droits de l’homme en République centrafricaine a été créé par le Conseil des droits de l’homme le 27 septembre 2013. Mme Marie-Thérèse Keita Bocoum, ancienne professeure à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’université d’Abidjan en Côte d’Ivoire, a occupé différents postes tant dans son pays qu’au sein de l’ONU. Elle a été Rapporteuse spéciale sur la situation des droits de l’homme au Burundi, Représentante de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme auprès de l’UNOWA, mais également Directrice de la division droits de l’homme et Représentante de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme au Darfour.

Les Experts indépendants font partie de ce qui est désigné sous le nom des « procédures spéciales » du Conseil des droits de l’homme. Les procédures spéciales, l’organe le plus important d’experts indépendants du Système des droits de l’homme de l’ONU, est le terme général appliqué aux mécanismes d’enquête et de suivi indépendants du Conseil qui s’adressent aux situations spécifiques des pays ou aux questions thématiques partout dans le monde. Les experts des procédures spéciales travaillent à titre bénévole; ils ne font pas partie du personnel de l’ONU et ils ne reçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants des gouvernements et des organisations et ils exercent leurs fonctions à titre indépendant.

Page du HCDH sur le pays : République centrafricaine

Pour des informations additionnelles et des demandes des médias, prière de contacter Marguerite BUKURU (Cell: tel+236 72644497/ bukurum@un.org) or Elvys Saint Faure Banga-Bothy (Cell: +23675501457 / banga-bothy@un.org) ou Vanessa Gosselin (+41 22 9179787 / vgosselin@ohchr.org) ou d’écrire à ie-car@ohchr.org.

Pour les demandes médias liées à d’autres experts indépendants de l’ONU:

Xabier Celaya - Service de presse (+ 41 22 917 9383 / xcelaya@ohchr.org )

 

Taguez et partagez - Twitter: @UNHumanRights and Facebook: unitednationshumanrights