dcsimg


Header image for news printout

Le Comité des droits de l’enfant a clos les travaux de sa soixante-quatorzième session

COMMUNIQUÉ FINAL

Il a examiné les rapports de huit pays: Barbade, Estonie, Géorgie, Malawi, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Saint-Vincent-et-les Grenadines et Serbie
 
GENEVE (3 février 2017) - Le Comité des droits de l'enfant a clos, aujourd'hui, les travaux de sa soixante-quatorzième session, qui se tenait au Palais Wilson, à Genève, depuis le 16 janvier dernier et au cours de laquelle il a examiné les rapports présentés par huit États parties au titre de la Convention relative aux droits de l'enfant et de ses deux Protocoles facultatifs portant, l’un, sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants et, l’autre, sur l’implication d’enfants dans les conflits armés.

Le Comité a ainsi examiné successivement les rapports périodiques de la Barbade, de l’Estonie, de la République démocratique du Congo, de la République centrafricaine, de la Serbie, de la Géorgie, de Saint-Vincent-et-les Grenadines et du Malawi au titre de la Convention. Il a également examiné les rapports soumis par la République démocratique du Congo et le Malawi au titre du Protocole facultatif sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants, ainsi que les rapports de l'Estonie et du Malawi au titre du Protocole facultatif sur l'implication d’enfants dans les conflits armés.
 
Les observations finales adoptées par le Comité sur chacun de ces rapports seront publiées mercredi prochain, 8 février, sur la page internet de la session.
 
Dans sa déclaration de clôture de la session, le Président du Comité, M. Benyam Dawit Mezmur, a notamment a souligné que durant la session, le Comité a adopté son observation générale n°21 sur les enfants en situation de rue dont le texte sera mis à disposition sur le site internet du Comité.  Le Comité a par ailleurs poursuivi l’examen de son projet d’observation générale sur les enfants en contexte de migrations, a ajouté le Président.
 
Mme Kirsten Sandberg, Rapporteuse du Comité, a pour sa part indiqué que, durant cette session, le Comité avait adopté une décision quant au fond concernant une plainte soumise au titre du troisième Protocole facultatif.  Nous avons cinq cas (plaintes) en suspens et des mesures intérimaires ont été accordées dans quatre cas, a ajouté Mme Kirsten.
 
Au cours de sa soixante-quinzième session, qui se tiendra du 15 mai au 2 juin prochain à Genève, le Comité doit examiner les rapports présentés par les États suivants au titre de la Convention: Antigua-et-Barbuda, Bhoutan, Cameroun, Liban, Mongolie, Qatar et Roumanie.  Il doit également examiner les rapports soumis par le Bhoutan, la Fédération de Russie et les Etats-Unis d’Amérique au titre du Protocole facultatif relatif à la vente d’enfants, ainsi que les rapports soumis par le Bhoutan et les Etats-Unis d’Amérique présenteront également leurs rapports relatifs au Protocole facultatif concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés.

____________________

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel