Header image for news printout

Droits de l’homme et finances: un expert de l’ONU entreprendra une mission d’établissement des faits en Tunisie

GENEVE (15 Février) – L’Expert indépendant des Nations Unies sur la dette extérieure et les droits de l’homme, M. Juan Pablo Bohoslavsky, mènera une visite officielle en Tunisie du 20 au 28 février afin d’évaluer les effets des politiques d’ajustement structurel sur la jouissance des droits économiques et sociaux. Il se penchera également sur l’impact des flux financiers illicites sur les droits de l’homme.

" La révolution de 2011 a engendré une amélioration significative des droits civils et politiques, " M. Bohoslavsky a affirmé. " Les libertés acquises devraient se voir mises à profit en vue de consolider des progrès similaires en matière de droits économiques, sociaux et culturels ".

" J’entreprends une visite en Tunisie pour comprendre dans quelle mesure les réformes économiques ont pu se matérialiser en l’amélioration des droits économiques et sociaux et pour identifier les lacunes potentielles. Personne ne devrait être laissé de côté " a-t-il souligné.

Au cours de sa visite, l’Expert indépendant se penchera sur la façon dont les  politiques de réformes économiques promues par les institutions financières internationales pourraient contribuer à une consolidation accrue des droits de l’homme dans le pays.

" Les prêts et les emprunts responsables de même que la transparence et la participation publique sont essentiels afin de veiller à ce que les ressources publiques soient allouées à la réalisation des droits de l’homme et des Objectifs de Développement Durable. La dette publique ne devrait pas engendrer de vulnérabilités économiques, sociales ou politiques au niveau étatique mais plutôt contribuer à l’inclusion sociale, à la croissance et au développement ", l’expert a affirmé.

" Une des demandes essentielles du mouvement démocratique se centre sur le  retour des avoirs mal acquis et les réponses accordées aux questions que posent la corruption et  la malversation de fonds publics " a-t-il souligné. Il demeure important que la communauté internationale continue d’appuyer la Tunisie et poursuive la diffusion d’un message clair à savoir que les progrès en matière de droits de l’homme, de justice transitionnelle et de réduction de flux financiers illicites sont rentables ".

M. Bohoslavsky visitera le pays, faisant suite à l’invitation du Gouvernement tunisien, et aura l’occasion de rencontrer des haut-fonctionnaires dont les représentants de plusieurs Ministères, des membres du Parlement et d’autres institutions publiques. Il s’entretiendra également avec des représentants d’institutions financières internationales et d’organisations internationales, l’institution nationale de droits de l’homme, la société civile et des experts académiques. 

L’Expert Indépendant tiendra une conférence de presse destinée à la présentation de ses conclusions préliminaires, à l’issue de sa visite, le mardi 28 février à 10:00 a.m. à l’hôtel Novotel, Avenue Mohamed V. L’accès à la conférence de presse est strictement réservé aux journalistes. 

Les résultats finaux et les principales recommandations de l’Expert indépendant feront l’objet d’un rapport détaillé qui sera présenté au Conseil des droits de l’homme en mars 2018.

M. Juan Pablo Bohoslavsky (Argentine) a été nommé Expert indépendant chargé d’examiner les effets de la dette extérieure et des obligations financières internationales connexes des États sur le plein exercice de tous les droits de l’homme, particulièrement des droits économiques, sociaux et culturels par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies le 8 mai 2014. Il exerçait auparavant en qualité d’expert sur la question de la dette souveraine pour la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), où il coordonnait un Groupe d’experts sur les prêts et emprunts souverains responsables. Son mandat couvre l’ensemble des pays et a récemment été renouvelé par la résolution 25/16 du Conseil des droits de l’homme. Il est indépendant de tout gouvernement ou institutions et agit en sa qualité individuelle.

Les Experts indépendants font partie de ce qui est désigné sous le nom des " procédures spéciales " du Conseil des droits de l’homme. Les procédures spéciales, l’organe le plus important d’experts indépendants du Système des droits de l’homme de l’ONU, est le terme général appliqué aux mécanismes d’enquête et de suivi indépendants du Conseil qui s’adressent aux situations spécifiques des pays ou aux questions thématiques partout dans le monde. Les experts des procédures spéciales travaillent à titre bénévole; ils ne font pas partie du personnel de l’ONU et ils ne reçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants des gouvernements et des organisations et ils exercent leurs fonctions à titre indépendant.

Page du HCDH sur le pays : La Tunisie

Pour plus de demandes d’information et des médias, veuillez contacter:
Lors de la mission: Mme Dorra Loudhaief Midani ( + 216 98 745 092 / dloudhaiefmidani@ohchr.org) ou M. Gunnar Theissen (+41 79 752 0481/ gtheissen@ohchr.org)
Avant et après la mission: M. Gunnar Theissen (+41 22 917 9321 / gtheissen@ohchr.org) ou écrire à ieforeigndebt@ohchr.org

Pour les demandes médias liées à d’autres experts indépendants de l’ONU:
Xabier Celaya - Service de presse (+ 41 22 917 9383 / xcelaya@ohchr.org)

Taguez et partagez: Twitter: @UNHumanRights et Facebook: unitednationshumanrights