dcsimg


Header image for news printout

Notes pour la presse sur Israël : l’affaire Elor Azaria

Porte-parole du Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations Unies : Ravina Shamdasani
Lieu : Genève
Date : 24 février 2017

" Nous sommes profondément troublés par la peine indulgente imposée par le tribunal militaire de Tel Aviv plus tôt cette semaine à l’égard d’un soldat israélien condamné pour avoir illégalement tué un Palestinien blessé dans ce qui ressemblait à une exécution extrajudiciaire, puisque l’homme désarmé ne représentait aucune menace imminente.

Le sergent Elor Azaria a été reconnu coupable d’homicide en janvier 2017, pour avoir abattu Abdelfattah Al-Sharif à Hébron en mars 2016. Au moment des faits, M. Al-Sharif était désarmé et gisait au sol, atteint par balles après avoir attaqué un soldat israélien au couteau. Le sergent Azaria a été rétrogradé et condamné à 18 mois de prison, alors que la peine maximale pour homicide s’élève à 20 ans.

Plus de 200 Palestiniens ont été tués par les forces de sécurité israéliennes depuis le début de la recrudescence de la violence en Cisjordanie en septembre 2015. Elor Azaria est le premier soldat israélien à être traduit en justice pour un tel meurtre.

Bien que la poursuite et la condamnation soient des mesures très bien accueillies en matière de reddition de comptes, la peine – qui est excessivement indulgente – est difficile à concilier avec le meurtre intentionnel d’un individu non armé et vulnérable. Une situation qui contraste avec les peines prononcées par d’autres tribunaux israéliens pour d’autres infractions moins graves, notamment la condamnation d’enfants palestiniens à plus de trois ans d’emprisonnement pour avoir jeté des pierres sur des voitures. Cette affaire risque de compromettre la confiance dans le système judiciaire et de renforcer la culture de l’impunité. "  

FIN

Pour de plus amples informations et les demandes des médias, veuillez contacter Ravina Shamdasani (+41 22 917 9169 / rshamdasani@ohchr.org)  ou Liz Throssell  (+41 22 917 9466 / ethrossell@ohchr.org )

Taguer et partager – Twitter: @UNHumanRights et Facebook: unitednationshumanrights