dcsimg


Header image for news printout

Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes achève les travaux de sa soixante-sixième session

COMMUNIQUÉ FINAL

Il a adopté ses observations finales sur huit pays: Ukraine, Irlande, Jordanie, El Salvador, Allemagne, Sri Lanka, Rwanda et États fédérés de Micronésie

GENEVE (3 mars 2017) - Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes a clos aujourd'hui, au Palais des Nations à Genève, les travaux de sa soixante-sixième session, entamée le 13 février dernier et au cours de laquelle il a examiné les rapports périodiques de huit États parties à la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes: Ukraine, Irlande, Jordanie, El Salvador, Allemagne, Sri Lanka, Rwanda et États fédérés de Micronésie.

Les observations finales adoptées par le Comité concernant les huit pays examinés seront publiées ultérieurement sur la page Internet consacrée à la session, où figurent tous les autres documents concernant la session.  Sont en outre disponibles sur le site Internet de l'Office des Nations Unies à Genève les comptes rendus de séances pour l'ensemble de la session, en français et en anglais (pour le choix de la langue, sélectionner et cliquer en haut à droite de l'écran). 

À la clôture de la session, cet après-midi, la Présidente du Comité, Mme Dalia Leinarte, a observé que le Comité avait eu, pendant les trois semaines écoulées, des échanges constructifs avec des représentants d'institutions nationales des droits de l'homme et d'organisations non gouvernementales concernées par la mise en œuvre de la Convention dans les pays examinés.  Le Comité s'est aussi entretenu avec plusieurs organismes intergouvernementaux et institutions des Nations Unies, en particulier avec des équipes de pays des Nations Unies qui lui ont fourni des renseignements, en personne ou par vidéo. 

Pendant cette session, le Comité a avancé dans la mise à jour de sa recommandation générale n°19 sur la violence à l'égard des femmes, adoptée en 1992.  Ses membres ont également rédigé la contribution du Comité au Forum politique de haut niveau pour le développement durable du Conseil économique et social des Nations Unies, qui aura lieu en juillet prochain.  Le Comité, a enfin fait savoir la Présidente, a adopté trois décisions finales au titre du mécanisme de plaintes individuelles (communications) prévu par le Protocole facultatif se rapportant à la Convention.

La Lituanienne Dalia Leinarte - qui succède à ce poste à la Japonaise Yoko Hayashi - a été élue Présidente du Comité à l'ouverture de cette 66ème session, lundi 13 février 2017.

Lors de sa prochaine session, qui se tiendra du 3 au 21 juillet prochain à Genève, le Comité doit examiner les rapports de huit États parties: la Barbade, le Costa Rica, l'Italie, le Monténégro, le Niger, le Nigéria, la Roumanie et la Thaïlande.

__________

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel