Header image for news printout

«Nous devons nous protéger mutuellement et défendre ce en quoi nous croyons»

Festival du Film et Forum International des Droits de l’Homme

Allocution prononcée par le Haut-Commissaire Déclaration vidéo

Le 10 mars 2017

Je suis vraiment désolé de ne pouvoir être parmi vous et passer quelques heures en compagnie de personnes qui saisissent toute l’importance des droits de l’homme. Ce festival cinématographique nous donne à tous l’occasion de nous réunir et de chercher des sources d’inspiration porteuses de sens.

Nous vivons une période très troublée, au moment où les décisions des dirigeants remettent en question les engagements fondamentaux pris par leurs États. L’universalité des droits de l’homme. Les engagements fondamentaux du droit humanitaire international qui préservent, même en temps de guerre, les conditions de vie minimales. La détermination à travailler ensemble, à trouver des solutions pour le bien commun.

Nous devons résister à cette tendance – dans l’intérêt de chacun, de nous-mêmes et de nos enfants. Le respect et l’universalité des droits de l’homme sont fondamentaux. Car si les droits ne sont pas universels – si certaines personnes méritent plus de droits que d’autres, par les hasards de la naissance, en raison de leur couleur ou de leur sexe – ou de leur lieu d’habitation, alors il y a un problème. Si nos nations ne collaborent pas, elles travaillent les unes contre les autres. Le monde a emprunté ces voies plus d’une fois et elles conduisent au plus grand des malheurs. Les droits de l’homme sont trop importants pour être mis de côté.

Et en de pareils moments, ils sont trop importants pour être laissés à la discrétion des seuls gouvernements. Quand les droits sont bafoués ou menacés, la pertinence de nos actions et la responsabilité qui nous incombe augmentent. Nous devons nous protéger mutuellement et défendre ce en quoi nous croyons.

Tout gouvernement est responsable de la protection et de la défense des droits de l’homme. Les gouvernements s’y sont engagés par traité et en vertu du droit – et nous devons faire le nécessaire pour qu’ils rendent des comptes. En votant. En revendiquant. En aidant, quand c’est possible. Et en agissant pour notre propre compte, notre propre vie. Car nous tous – chacun d’entre nous – pouvons défendre la décence élémentaire et la compréhension mutuelle. Où que nous soyons: au travail, dans la rue. Nous pouvons concrètement aider à garantir le droit d’une personne à vivre à l’abri de la peur et de la violence. Nous pouvons construire des ponts, agir pour défendre les droits fondamentaux de quelqu’un.

Lors de ce festival, vous découvrirez des histoires à l’écran. Des histoires qui racontent que les droits, c’est important. Que dans notre for intérieur, nous sommes tous égaux. Que tous, nous méritons d’être compris, respectés, traités avec justice. Et que nous devons lutter contre les inégalités, la misère et l’injustice, où qu’elles soient.

Très bonne soirée à tous.