dcsimg


Header image for news printout

Le Comité des droits des personnes handicapées examine le rapport sur Chypre

​Comité des droits des personnes handicapées

24 mars 2017

Le Comité des droits des personnes handicapées a examiné, hier après-midi et ce matin, le rapport initial de Chypre sur les mesures qu'elle a prises pour mettre en œuvre la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

Présentant ce rapport, Mme Christina Flourentzou-Kakouri, Directrice du Département de l'inclusion sociale des personnes handicapées au Ministère du travail et des assurances sociales de Chypre, a déclaré que la ratification de la Convention en 2011 avait marqué un tournant dans la manière dont son pays aborde le handicap. Depuis lors, Chypre a introduit deux innovations majeures: la création, en 2009, du Département de l'inclusion sociale des personnes handicapées et, en 2013, l'approbation par le Conseil des Ministres du premier Plan d'action national pour les personnes handicapées. Un deuxième plan d'action pour 2017-2020 est en cours de préparation.

Mme Flourentzou-Kakouri a souligné que 21% des Chypriotes âgés de plus de 15 ans se déclarent affectés par une incapacité à long terme modérée ou grave. Une base de données nationale sur le handicap a été construite progressivement à l'aide des centres d'évaluation des personnes handicapées, qui fournissent des données agrégées. Mme Flourentzou-Kakouri a indiqué que son Gouvernement avait réalisé de nombreux progrès en matière d'accessibilité des personnes handicapées; d'égale reconnaissance des personnes handicapées devant la loi; et de réponse aux besoins des personnes handicapées en matière d'autonomie et d'inclusion sociale, d'éducation, de santé, de travail et de protection sociale. Mme Flourentzou-Kakouri a enfin fait savoir qu'une conférence se tiendrait à Nicosie, les 27 et 28 mars, pour lancer la nouvelle stratégie 2017-2023 du Conseil de l'Europe sur le handicap, intitulée «Les droits de l'homme: une réalité pour tous».

La délégation chypriote était composée de plusieurs autres représentants des Ministères des affaires étrangères; du travail et des assurances sociales; de l'éducation et de la culture; ainsi que de la santé. Elle a répondu aux questions des membres du Comité s'agissant, notamment, de l'inclusion sociale et de la désinstitutionalisation des personnes handicapées; de l'éducation inclusive; de la lutte contre les violences sexuelles envers les femmes et les enfants handicapés; et de la lutte contre la discrimination des personnes handicapées.

M. Stig Langvad, membre du Comité et rapporteur pour l'examen de Chypre, s'est félicité de la reconnaissance sans réserve par Chypre de ses obligations internationales et de la nécessité de les incorporer dans les lois nationales et dans la vie quotidienne des Chypriotes. Il a néanmoins dit avoir le sentiment que les politiciens et les fonctionnaires chypriotes agissent comme si les droits des personnes handicapées devaient se réaliser d'eux-mêmes, avec le temps. Il a ainsi regretté que le Plan d'action national n'ait pas été appliqué avec la détermination nécessaire, comme en témoigne le fait que son taux de mise en œuvre ne dépasse pas 50%.

M. Langvad a souligné que personne ne doit être privé de son droit de vote ou d'éligibilité, quelle que soit sa capacité personnelle, et que les personnes handicapées doivent être reconnues comme des êtres humains ordinaires. Il a demandé à Chypre de lever la réserve [concernant l'égalité de traitement en matière d'emploi et de travail] qu'elle a apportée lors de la ratification de la Convention, estimant qu'il n'y a aucune raison de maintenir une telle réserve en 2017, alors qu'il faut trouver des emplois pour les personnes handicapées partout, y compris au sein des forces armées

Le Comité adoptera ultérieurement, lors de séances à huis clos, ses observations finales sur le rapport de Chypre, qu'il rendra publiques à l'issue de la session, qui doit clore ses travaux le vendredi 12 avril.


La prochaine réunion publique du Comité se tiendra lundi 27 mars à 15 heures: le Comité entamera alors l'examen du rapport initial de la Bosnie-Herzégovine qu'il achèvera mardi matin.

__________


Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Follow UNIS Geneva on Website | Facebook | Twitter| YouTube |Flickr