dcsimg


Header image for news printout

Réunion des experts du HCDH sur «La foi pour les droits»

Message vidéo de Zeid Ra'ad Al Hussein,
Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme
Beyrouth, 28-29 mars 2017

Je vous souhaite la bienvenue à cette réunion d'experts consacrée à «La foi pour les droits,» qui nous offre la possibilité tant attendue d'une réflexion transdisciplinaire sur les liens profonds, sources d'enrichissement mutuel, entre les religions et les droits de l'homme.   

Notre objectif est de favoriser le développement de sociétés pacifiques où la diversité est non seulement tolérée mais pleinement respectée et célébrée. Des sociétés qui défendent la dignité humaine et l'égalité pour tous.

La Charte des Nations Unies parle de «la foi dans les droits fondamentaux de l'homme». Nous nous sommes réunis pour discuter de la question de la foi pour les droits – qui s'appuie sur nos valeurs et nos espérances communes.   

«La foi pour les droits» doit également renforcer la liberté de religion ou de conviction, qui fait partie intégrante des libertés universelles et interdépendantes que le Haut-Commissariat défend. J'espère sincèrement que nous parviendrons à collaborer afin de promouvoir ces droits comme tous les autres droits de l'homme et de lutter contre les violations.  

La haine, la discrimination, l'oppression, l'injustice, la marginalisation et l'extrême pauvreté: tels sont les moteurs des conflits, de la destruction et du malheur. Ils ont tous racine commune. L'absence de justice. L'absence d'empathie et de solidarité, qui incitent à s'occuper de nos frères humains.    

Ils ont également des solutions communes: le respect de la dignité, de l'égalité et des droits de l'homme pour tous.  

Je pense que les dirigeants religieux, avec l'influence considérable qu'ils exercent sur les cœurs et les esprits de millions de personnes, peuvent être des acteurs très importants dans le domaine des droits de l'homme. Ils peuvent jouer un rôle bénéfique crucial en contribuant à forger notre présent et notre avenir. En 2012, le plan d'action de Rabat décrivait les responsabilités principales des chefs religieux en matière de lutte contre l'incitation à la haine. J'espère que vos discussions, aujourd'hui, pourront s'appuyer sur ces acquis pour formuler les responsabilités des chefs religieux en matière de droits de l'homme et réfléchir aux moyens de les soutenir comme il convient.  

Je suis convaincu que, plutôt que de se focaliser sur les points de tension entre les interprétations religieuses et les droits de l'homme, nous pouvons trouver un socle commun et des objectifs partagés. 

Je compte sur vous pour nous aider à définir une vision et une feuille de route en vue d'améliorer la vie des populations dans le monde entier.  

Je vous demande de défendre les droits de l'homme, en ces temps de grande tourmente dans les affaires internationales et de protéger les principes de base essentiels d'égalité et de dignité humaine qui risquent d'être balayés.   

Je vous souhaite de fructueuses discussions. Merci.

Regardez le m​essage vidéo du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme

-------------
Documents connexes: