Header image for news printout

Zambie : une experte des Nations Unies va évaluer la situation du droit à une nourriture adéquate

GENÈVE / LUSAKA (27 avril 2017) – La situation du droit à une nourriture adéquate en Zambie va être examinée par la Rapporteuse spéciale des Nations Unies, Hilala Elver, lors d’une visite officielle qui se déroulera du 3 au 12 mai. 

«Je vais accorder une attention toute particulière à la situation des paysans et des petits exploitants, notamment les femmes, et aux efforts mis en œuvre pour améliorer leurs conditions de vie,» a déclaré Mme Elver, à l’initiative de la première visite dans le pays d’un expert indépendant sur le droit à l’alimentation mandaté par le Conseil des droits de l’homme.

Environ 60% de la population zambienne vit dans la pauvreté, principalement les agriculteurs de subsistance dans les zones rurales. Dans ce contexte, les niveaux de malnutrition suscitent de vives préoccupations sachant qu’environ 40% des enfants âgés de moins de cinq ans sont plus petits que la moyenne.

«Je vais aussi évaluer l’effet sur le droit à la nourriture de la politique économique, y compris les investissements de grande échelle dans des terrains destinés à l’agriculture commerciale,» a ajouté Mme Elver «et, à cet égard, je m’intéresse à la révision actuellement en cours de la politique foncière de la Zambie, qui vise à protéger les terres du pays contre les ventes systématiques.»

La Rapporteuse spéciale aura pour objectif d’élaborer des recommandations politiques pratiques afin de renforcer l’application du droit à la nourriture. Elle discutera avec le gouvernement des possibilités de garantir une meilleure intégration des personnes vulnérables et de protéger les ressources précieuses de la Zambie pour l’avenir.

Au cours de sa visite, l’experte rencontrera des hauts responsables du gouvernement, ainsi que des représentants des Nations Unies, de la société civile et des communautés locales dans divers endroits à travers le pays, y compris dans la province centrale. Elle se rendra également dans le camp de réfugiés de Mayukwayukwa, à Kaoma, dans la province occidentale.

Mme Elver partagera ses conclusions préliminaires lors d’une conférence de presse qui aura lieu à 23h30 le vendredi 12 mai, à la Maison des Nations Unies, Alick Nkhata Road, Zambie. Seuls les journalistes pourront accéder à cette conférence de presse.

Les observations et les recommandations de la Rapporteuse spéciale figureront dans son rapport final, lequel sera présenté à une prochaine assemblée du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies en mars 2018.

Mme Hilal Elver (Turquie) a été nommée Rapporteuse spéciale sur le droit à l’alimentation par le Conseil des droits de l’homme en 2014. Elle est professeure-chercheure, co-directrice du Projet sur le changement climatique, la sécurité humaine et la démocratie, situé au Centre Orfalea pour les études mondiales et internationales, et membre émérite du Resnick Food Law and Policy Center, au sein de la faculté de droit de l’université de Californie (UCLA) à Los Angeles.

Les Rapporteurs spéciaux font partie de ce que l’on nomme les procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme. Le terme «procédures spéciales», qui désigne le plus grand corps d’experts indépendants au sein du système onusien des droits de l’homme, est généralement attribué aux mécanismes indépendants d’enquête et de supervision mis en place par le Conseil des droits de l’homme afin de traiter de la situation spécifique d’un pays ou de questions thématiques dans toutes les régions du monde. Les experts des procédures spéciales travaillent bénévolement; ils n’appartiennent pas au personnel de l’ONU et ne perçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants de tout gouvernement ou de toute organisation et siègent à titre personnel.

Droits de l’homme, Nations Unies, page d’accueil du pays: Zambie

Pour de plus amples informations et les demandes de la presse, veuillez contacter:
À Lusaka (au cours de la visite): Lavender Degre  (+260211386231 / +260 0966797779 /  lavender.degre@undp.org) ou Viktoria Aberg (+4179109 6873/ vaberg@ohchr.org)

À Genève (avant et après la visite): Frederike Jansonius (+41 79 752 9339 / fjansonius@ohchr.org)
Pour les requêtes des médias relatives à d’autres experts indépendants de l’ONU:
Xabier Celaya, Droits de l’homme, Nations Unies – Unité Médias (+ 41 22 917 9383 / xcelaya@ohchr.org)  

Vous pouvez accéder à cet avis aux médias en ligne

Taguer et partager - Twitter: @UNHumanRights et Facebook: unitednationshumanrights