dcsimg


Header image for news printout

Le Comité contre la torture a clos les travaux de sa soixante-et-unième session

COMMUNIQUÉ FINAL

Il adopte ses observations finales sur Antigua-et-Barbuda, l’Irlande, le Panama et le Paraguay
 
GENEVE (11 août 2017) - Le Comité contre la torture a conclu ce matin, à Genève, les travaux de sa soixante et unième session, entamée le 24 juillet dernier, en adoptant ses observations finales sur les rapports examinés durant cette session concernant la mise en œuvre des dispositions de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants par Antigua-et-Barbuda, l’Irlande, le Panama et le Paraguay.  Ces observations finales sont disponibles sur la page Internet du site du Haut-Commissariat aux droits de l'homme consacrée aux travaux de cette session.
 
Durant cette soixantième-et-unième session, le Comité a auditionné les organisations de la société civile en vue de l’examen des rapports des quatre pays à l’ordre du jour.  Il s’est en outre penché sur le suivi des articles 19 et 22 de la Convention.  Le Comité a par ailleurs poursuivi l’examen du projet d’observation générale révisé sur l’article 3 de la Convention, relatif au principe de non-refoulement; il continuera cet examen lors de sa soixante-deuxième session, en novembre prochain.

Le Comité s’est également penché, à huis clos, sur des plaintes individuelles (communications): il a adopté des décisions concernant 13 plaintes et devait continuer l’examen de communications lors de la séance à huis clos de ce vendredi après-midi.

Le Comité a en outre tenu des réunions conjointes avec le Comité des droits de l’homme, avec le Comité pour l´élimination de la discrimination raciale et avec le Rapporteur spécial sur la torture.

Le communiqué de base de la session ainsi que des comptes rendus des séances publiques sont disponibles sur la page web du site Internet de l’ONUG consacrée aux communiqués de presse du Service de l'information des Nations Unies à Genève (cliquer en haut à droite de la page pour changer de langue et basculer vers les communiqués en français)

Lors de sa prochaine session, qui se déroulera du 6 novembre au 6 décembre 2017, le Comité doit examiner les rapports de la Bosnie-Herzégovine, de la Bulgarie, du Cameroun, de l’Italie, de Maurice, de la République de Moldova, du Rwanda et du Timor-Leste. Le Comité tiendra également une réunion d’information thématique sur les mauvais traitements dans les institutions psychiatriques, organisée par l’Association pour la prévention de la torture (APT).  Il participera également à une réunion avec les cours régionales.

_________

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel