Header image for news printout

Au lendemain des violences de Charlottesville, des experts des Nations Unies mettent en garde contre le regain du racisme aux États-Unis

GENEVE (16 août 2017) - Le racisme et la xénophobie sont en regain dans l’ensemble des États-Unis, a mis en garde un groupe d’experts* des droits de l’homme des Nations Unies, au lendemain des manifestations d’extrême-droite et des violences à Charlottesville, en Virginie.

" Nous sommes scandalisés par les violences qui se sont déroulées à Charlottesville et par la haine raciale affichée par les militants d’extrême-droite, les suprémacistes blancs et les groupes néo-nazis, " ont déclaré les experts dans une déclaration commune.

" Selon nous, ces évènements sont les exemples les plus récents illustrant le regain du racisme, de la discrimination raciale, de l’afrophobie, des violences racistes et de la xénophobie observés dans les manifestations sur tout le territoire américain.

" Nous sommes vivement préoccupés par la prolifération et par la place de plus en plus importante que prennent la haine organisée et les groupes racistes. Les actes haineux et les discours racistes incitant à la haine doivent être fermement condamnés. Les crimes haineux doivent faire l’objet d’une enquête et les auteurs doivent être poursuivis. "

Les experts des droits de l’homme ont réitéré leur appel urgent aux autorités américaines à intensifier leurs efforts pour venir à bout de ce problème.

" Nous appelons le gouvernement des États-Unis et les autorités gouvernementales à adopter en priorité des politiques concrètes, à s’attaquer aux manifestations d’incitation aux violences raciales et à réfléchir à leurs conséquences pour la cohésion sociale, " ont déclaré les experts.

" Le gouvernement doit se montrer vigilant en matière de lutte contre toutes les formes de racisme, de xénophobie et de violence raciste, où qu’elles se produisent. Les récents incidents en Californie, dans l’Oregon, en Nouvelle-Orléans et dans le Kentucky ainsi qu’à Charlottesville démontrent l’étendue géographique du problème. "

Les experts ont indiqué que les manifestants d’extrême-droite de Charlottesville avaient scandé des slogans anti-Noirs, antisémites et hostiles aux immigrants et affirmé qu’il était d’une importance vitale que les auteurs de crimes et de violences racistes soient traduits en justice.

" Nous appelons à engager des poursuites, demandons des sanctions contre les auteurs de ces actes et invitons à l’ouverture rapide d’une enquête indépendante sur les évènements, " ont-ils indiqué.

Les experts ont condamné l’acte " odieux " d’une voiture fonçant sur une foule de manifestants tuant une personne et en blessant d’autres. Ils ont également noté avec tristesse la mort de deux agents de police de l’État de Virginie dans un accident d’hélicoptère alors qu’ils surveillaient la situation en cours à Charlottesville.

(*) Les experts: M. Sabelo Gumedze, Président du Groupe de travail d’experts sur les personnes d’ascendance africaine; M. Mutuma Ruteere, Rapporteur spécial sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée; et Mme Anastasia Crickley, Présidente du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale.

Les groupes de travail et les rapporteurs spéciaux font partie de ce que l’on nomme les procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme. Les Procédures spéciales, le plus grand corps d’experts indépendants du système des droits de l’homme de l’ONU, est le terme généralement attribué aux mécanismes indépendants d’enquête et de surveillance qui s’occupent de la situation spécifique d’un pays ou de questions thématiques dans toutes les régions du monde. Les experts des procédures spéciales travaillent bénévolement; ils n’appartiennent pas au personnel de l’ONU et ne perçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants de tout gouvernement ou de toute organisation et siègent à titre personnel.

Pour de plus amples informations et les demandes des médias, veuillez contacter M. Niraj Dawadi (+41 22 928 9151 / ndawadi@ohchr.org / africandescent@ohchr.org) ou Mme Karin Hechenleitner Schacht (+41 22 917 9408 / khechenleitner@ohchr.org / racism@ohchr.org)

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale est un organe d’experts indépendants qui contrôle l’application de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale par les États parties. Pour de plus amples informations et les demandes des médias, veuillez contacter Mme Nicoleta Panta (+41 22 917 9310 / npanta@ohchr.org)

Droits de l’homme, Nations Unies, page d’accueil du pays: Etats-Unis

Pour les requêtes des médias relatives à d’autres experts indépendants de l’ONU:
Xabier Celaya – Unité Médias (+ 41 22 917 9383 / xcelaya@ohchr.org)  

Vous êtes préoccupé(e) par le monde dans lequel nous vivons? Alors DÉFENDEZ les droits de quelqu’un aujourd’hui.  #Standup4humanrights et visitez la page web à l’adresse http://www.standup4humanrights.org