dcsimg


Header image for news printout

Le Comité sur les travailleurs migrants de l’ONU s’apprête à examiner la situation de l’Équateur, de l’Indonésie et du Mexique

GENEVE (31 août 2017) – Le Comité pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille (CMW) se réunit à Genève du 4 au 13 septembre 2017 en vue d’examiner l’Équateur, l’Indonésie et le Mexique.

Ces pays sont au nombre des 51 États Parties à la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille. Ils doivent soumettre régulièrement des rapports au Comité qui est composé de 14 experts internationaux indépendants spécialisés dans les droits de l’homme.

Le Comité débattra d’un certain nombre de questions relatives à la mise en œuvre de la Convention avec les délégations gouvernementales respectives. L’ouverture de la 27ème session aura lieu le 4 septembre à 10h00 au Palais Wilson à Genève.
Les dialogues avec les États parties s’ouvriront le 4 septembre de 15h15 à 18h00, heure locale, pour reprendre le lendemain de 10h00 à 13h00. Les rapports seront examinés dans l’ordre suivant:  l’Équateur le 4 septembre (après-midi) et le 5 septembre (matin), l’Indonésie le 5 septembre (après-midi) et le 6 septembre (matin) et le Mexique le 6 septembre (après-midi) et le 7 septembre (matin).

Les sessions seront diffusées sur Internet à l’adresse suivante http://webtv.un.org/.

Les membres pourront également entendre des représentants des ONG, des institutions nationales des droits de l’homme, des organismes des Nations Unies et des agences spécialisées. Pour de plus amples informations, cliquez ici.

Le Comité publiera ses recommandations ici, le 15 septembre 2017.

Pour l’accréditation des médias, cliquez ici

FIN

Pour les demandes des médias, veuillez contacter: Nicoleta Panta, +41(0) 22 9179310 / npanta@ohchr.org

Contexte 

Qu’est-ce que la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et pourquoi est-elle importante?

La Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille est, à ce jour, l’instrument international le plus complet concernant les travailleurs migrants. Il offre un ensemble de normes internationales pour aborder (a) le traitement, le bien-être et les droits des travailleurs migrants et des membres de leur famille et (b) les obligations et responsabilités des États concernés. Ils comprennent les États d’origine, les États de transit et les États de destination qui bénéficient tous de la migration internationale des travailleurs. Les accords bilatéraux et régionaux sont importants mais ne suffisent pas à régler ce problème mondial.

La Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille a vocation à jouer un rôle dans la prévention et l’élimination de l’exploitation de tous les travailleurs migrants et de leur famille dans l’ensemble du processus de migration. Elle contribue, notamment, à prévenir le recrutement illégal ou clandestin et la traite des travailleurs migrants. Pour de plus amples informations sur le Comité sur les travailleurs migrants, cliquez ici.