Header image for news printout

Le Bureau des droits de l'homme de l'ONU dévoile une charte mondiale pour lutter contre la discrimination des LGBTI en entreprise

Accenture, Baker McKenzie, BNP Paribas, The Coca-Cola Company, Deutsche Bank, EDF, EY, Gap Inc., Godrej, IKEA Group, Microsoft, Oath, Orange, SAP, et Spotify sont parmi les premières entreprises à avoir adopté la Charte qui offre des lignes directrices sur le lieu de travail et au-delà

NEW YORK/GENEVE (26 septembre 2017) – Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme Zeid Ra’ad Al Hussein a présenté aujourd'hui une charte mondiale sans précédent pour soutenir le monde de l'entreprise dans la lutte contre la discrimination à l'égard des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes.

S'adressant à un public de dirigeants d'entreprises, de militants et de journalistes au siège de Microsoft à New York, Zeid Ra'ad Al Hussein a appelé le secteur privé à jouer son rôle dans la promotion de l'inclusion des personnes LGBTI en milieu professionnel. « Le changement exige la participation active de toutes les pans de la société - y compris, surtout, du monde de l'entreprise », a-t-il déclaré. « Les décisions des entreprises, que ce soit en matière de ressources humaines, d'investissement, d'approvisionnement, et même de marketing, peuvent avoir un impact réel, parfois profond, sur les droits de l'homme », a-t-il poursuivi.

Fondée sur les bonnes pratiques à travers le monde, la charte liste les actions possibles des entreprises pour protéger les droits des personnes LGBTI.  Elle inclut l'élimination de la discrimination sur le lieu de travail, en veillant à ce que les opérations commerciales ne contribuent pas à la discrimination à l'égard des clients, des fournisseurs ou des membres du public, et en travaillant avec des partenaires commerciaux pour lutter contre les pratiques discriminatoires en amont et en aval de la chaîne d'approvisionnement. Elle encourage aussi les entreprises à défendre les droits des personnes LGBTI dans les pays où elles sont implantées, y compris par la promotion et le soutien aux ONG locales.

« Il apparait de plus en plus évident qu’en plus d'être la bonne chose à faire, la défense de l'égalité des droits des personnes LGBTI est aussi dans l’intérêt commercial du secteur privé » a noté le Haut-Commissaire.  « L'exclusion d’un groupe, quel qu’il soit, nous fait tous ralentir. Eliminer la discrimination est la clé pour débloquer les talents et maximiser la productivité. »
S'exprimant à propos de la charte, Brad Smith, le Président de Microsoft a déclaré : « bien que d'importants progrès aient été accomplis pour faire avancer les droits des LGBTI, il y a encore des lacunes. Une charte d'entreprise, élaborée par le secteur privé, peut aider les entreprises à exprimer leurs valeurs et à défendre les droits des LGBTI sur le lieu de travail et dans les communes où elles sont implantées. »

Le Directeur exécutif du pôle produits d'Accenture, Sander van't Noordende, a déclaré lors du lancement : « la charte sera vitale pour les entreprises qui comprennent l'importance de l'inclusion sur le lieu de travail, sur le marché et dans les communautés et qui veulent savoir par où commencer. Je souhaite que cette charte permette à plus de gens de venir au travail tels qu'ils sont. »

La charte s'inspire des Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme, adoptés par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies en 2011.  Elle est le fruit d'un an de consultations modérées par le Bureau des droits de l'homme de l'ONU et l'Institute for Human Rights and Business, incluant des rencontres régionales avec des représentants d'entreprises leaders en Asie, Afrique, Europe et dans les Amériques. Parmi les entreprises qui ont déjà exprimé leur soutien à la charte, on peut citer Accenture, Baker McKenzie, BNP Paribas, The Coca Cola Company, Deutsche Bank, EDF, EY, Gap Inc., Godrej, IKEA Group, Microsoft, Oath, Orange, SAP et Spotify.

Les cinq normes:

  • RESPECTER les droits humains des travailleurs, clients et membres du public LGBTI.
  • ÉLIMINER  la discrimination à l'égard des employés LGBTI sur le lieu de travail
  • SOUTENIR les employés LGBTI au travail
  • PRÉVENIR la discrimination et les violations connexes à l'égard des clients, fournisseurs, distributeurs LGBTI - et insister afin que les fournisseurs en fassent autant;
  • DÉFENDRE les droits des personnes LGBTI dans les communes où les entreprises sont présentes.

Lors des prochains mois, la charte sera présentée dans le cadre d’une série d'événements de lancement, notamment à Mumbai (12 octobre), Londres (30 octobre), Hong Kong (14 novembre), Genève (29 novembre) et Melbourne (5 décembre).
Pour de plus amples informations voir : unfe.org/standards

FIN

Voir l'allocation du Haut-Commissaire pendant le lancement : http://www.ohchr.org/FR/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=22157&LangID=F

Pour les demandes des médias, veuillez contacter Rupert Colville au HCDH à Genève (+41 22 917 9767 /rcolville@ohchr.org) ou Ravina Shamdasani au HCDH-New York (+1 917 367 2227 / ravina.shamdasani@un.org