dcsimg




Festival du film : en route vers la sécurité


Plus de 1,4 millions de personnes meurent chaque année sur les routes dans le monde et jusqu’à 50 millions sont victimes d’accidents non mortels. La plupart des décès surviennent en Afrique et en Asie.

" Si ces chiffres peuvent sembler choquants, ils ne permettent en rien de mesurer la portée dévastatrice de ces circonstances tragiques, qui se produisent pourtant sur les routes au quotidien: la perte d’un enfant, la perte d’une personne qui prenait soin d’une autre, un handicap qui affecte la qualité de vie, " a déclaré Jean Todt, Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la sécurité routière, à propos des victimes de la route, à l’ouverture du Festival mondial du film de sécurité routière à Genève.

Pendant deux jours, les visiteurs en ligne pourront visionner 232 films provenant de 41 pays via le site web consacré au festival. Divers prix seront remis par un jury de haut niveau composé du Secrétaire exécutif de la CEE-ONU, Christian Friis Bach; du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein; du réalisateur Luc Besson; de l’actrice et Ambassadrice de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Michelle Yeoh; de l’acteur Jean Reno; du président du Comité international olympique, Thomas Bach; et du président du jury, Jean Todt.

Victime d’un accident de la route il y a quelques années, qui l’avait laissé dans un état critique pendant plusieurs semaines, Zeid a alors compris que la question de la sécurité routière relevait des droits de l’homme.

" Tous les êtres humains ont le droit de se déplacer librement, sans s’exposer à un quelconque préjudice. Il est de la responsabilité des gouvernements de veiller à l’existence d’une infrastructure adaptée et de services d’urgence appropriés, de même qu’à l’accès des individus aux services de santé et au bon fonctionnement de ces derniers, " a-t-il souligné.

" Grâce à un festival comme celui-ci, grâce à ces vidéos extraordinaires qui retranscrivent l’horreur mais aussi les rêves et le rétablissement des personnes victimes d’accidents, nous allons sensibiliser le reste du monde quant à l’importance de la sécurité routière, " a ajouté Zeid. " Il est essentiel que chacun d’entre nous s’implique pour la sécurité routière et pour la défense des droits de l’homme. En tant que survivant d’un terrible accident de la route, je compatis de tout cœur avec tous ceux qui traversent la même expérience ainsi qu’avec les familles qui ont perdu des proches. "

Michelle Yeoh a fait observer que le thème de la sécurité routière apparaissait dans certains objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Yeoh œuvre depuis 10 ans au service de la sécurité routière et elle a parcouru le monde afin de connaître les problèmes rencontrés par les pays en développement.

" Il peut être bouleversant de constater la situation de vulnérabilité dans laquelle les gens, et notamment les enfants, peuvent se retrouver sur les routes du monde entier. Cependant, j’ai aussi vu que de petits efforts peuvent avoir un impact considérable: des initiatives comme la législation sur le port du casque, la conception des routes, les campagnes de sensibilisation qui permettent à nos enfants de traverser la rue en toute sécurité. Pour opérer des changements, aussi petits soient-ils, il faut s’engager. Il faut être passionné. Je sais quel peut être l’impact d’un court-métrage, tel que ceux qui sont diffusés dans le cadre de ce festival… Ces brèves séquences vidéos peuvent nous motiver et nous pousser à agir. "

Si des moyens existent afin d’améliorer la sécurité routière, à travers les Conventions des Nations Unies sur la sécurité routière gérées par la CEE-ONU, Todt a néanmoins fait remarquer que plus d’un milliard de personnes vivent dans des pays n’ayant pas encore adhéré à une seule de ces conventions.

" Nous devons faire évoluer la culture de la sécurité routière au sein de la sphère politique et auprès des citoyens ordinaires. Et c’est justement à ce niveau que des films tels que les courts-métrages de ce festival peuvent nous aider – assurément, " a déclaré Todt.

Pour visionner gratuitement les productions sélectionnées dans le cadre du Festival mondial du film de sécurité routière, cliquer ici.

20 février 2017

Voir aussi