dcsimg
Site en Anglais Site en Français Site en Espagnol Site en Russe Site en Arabe Site en Chinois Entête OHCHR



Prix des droits de l’homme des Nations Unies 2013

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a annoncé le 30 avril qu’il souhaitait recevoir des candidatures au Prix des droits de l’homme des Nations Unies 2013.

Le prix, décerné aux individus ou organisations tous les cinq ans pour « services éminents rendus à la cause des droits de l'homme », a pour la première fois été attribué il y a 45 ans à l’occasion du 20e anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Le prix est décerné à au moins cinq lauréats. Certains lauréats, comme Nelson Mandela et Jimmy Carter, sont des personnalités connues de tous dans le monde. D’autres personnalités, comme l’écrivain égyptien Taha Hussein; le Prince Sadruddin Aga Khan; l’ancien Secrétaire général des Nations Unies, U Thant, du Myanmar; l’ex-Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Louise Arbour; et Anna Sabatova de la République tchèque, membre fondateur de la « Charte 77 », sont extrêmement connues dans les régions dont elles sont originaires ou bien au sein des organismes humanitaires ou des droits de l’homme.

Eleanor Roosevelt, qui a joué un rôle essentiel dans la création de la Déclaration universelle des droits de l’homme, et Martin Luther King, le légendaire défenseur américain des droits civils, ont été honorés à titre posthume, à l’instar du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Sergio Vieira de Mello, du Brésil, qui a reçu le prix quatre mois après avoir été tué avec 21 autres personnes lors du bombardement du Canal Hotel à Bagdad en 2003.

Les organisations déjà lauréates sont notamment Amnesty International, le Comité international de la Croix-Rouge, et le Réseau des femmes de l’Union du fleuve Mano pour la paix en Afrique de l’Ouest.

Comme le dit Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, dans ses observations sur les lauréats de l’année 2008, « L’attribution du Prix des droits de l’homme entend envoyer un message clair à ceux qui défendent les droits de l’homme et les libertés, en témoignage de la gratitude de la communauté internationale et de son appui aux efforts qu’ils déploient sans relâche pour promouvoir la Déclaration universelle des droits de l’homme ».

Créé par l’Assemblée générale en 1966, le Prix a été décerné pour la première fois le 10 décembre 1968.

Le prix offre une caractéristique majeure : les candidatures peuvent provenir d’un vaste éventail de sources : « États Membres, institutions spécialisées et organisations non gouvernementales dotées du statut consultatif entre autres sources appropriées ». Les formulaires de candidature doivent êtres envoyés au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. Le comité chargé de désigner les lauréats est composé des Présidents de l’Assemblée générale, du Conseil économique et social, et du Conseil des droits de l’homme, ainsi que des Présidents du Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme et de la Commission de la condition de la femme.

La date de clôture de réception des candidatures est fixée au 5 juillet 2013, et les prix seront décernés lors de l’Assemblée générale à New York le 10 décembre 2013, 65e anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Des instructions plus détaillées sur les critères d’admissibilité et les procédures de candidatures sont disponibles sur la page Web du Prix des droits de l’homme des Nations Unies.

L’édition cette année du Prix des droits de l’homme des Nations Unies coïncide avec le 20e anniversaire de la Déclaration et Programme d’action de Vienne, adoptée à l’occasion de la Conférence mondiale sur les droits de l’homme de 1993 et à l’origine de la création du poste de Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

Photo de la cérémonie de remise du Prix 2008 des droits de l’homme des Nations Unies
Miguel d'Escoto Brockmann (cinquième à partir de la droite), Président de la soixante-troisième session de l’Assemblée générale; Navi Pillay (cinquième à partir de la gauche), Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme; et Martin Uhomoibhi (gauche), Représentant permanent du Nigéria auprès du Bureau des Nations Unies à Genève et Président du Conseil des droits de l’homme, posent pour une photo de groupe avec les lauréats du Prix 2008 des droits de l’homme des Nations Unies. De gauche à droite : Bilawal Bhutto Zardari, au nom de Mme Mohtarma Benazir Bhutto, ancienne Premier Ministre du Pakistan; Sœur Joan Burke; Ramsey Clark, ancien Attorney General des États-Unis d’Amérique; Caroline Gomes, Co-fondatrice et Directrice exécutive de Jamaicans for Justice; David Stang, au nom de Soeur Dorothy Stang; Kenneth Roth, au nom de Human Rights Watch et Louise Arbour, ancienne Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme; et Denis Mukwege, Directeur et Chirurgien-Chef à l’Hôpital Panzi à Bukavu en République démocratique du Congo.

3 mai 2013

Voir également