dcsimg




Les stations de radio sud-africaines défendent les droits de l’homme


Lucy Kubyana avait un problème.

L’ouvrière agricole originaire de Mohodi Molemole, dans la province de Limpopo en Afrique du Sud, s’était trouvée en incapacité de travail. Un matin, alors qu’elle se trouvait à l’arrière d’une remorque fournie par son employeur de l’époque, la remorque s’est détachée du tracteur avant d’aller s’écraser.  Blessée, Mme Kubyana était dans l’incapacité de travailler depuis lors. De plus, elle ne savait trop que faire.

Participez au programme interactif " Connaissez vos droits " sur la station de radio communautaire Mohodi FM. Le programme aide les ouvriers et les résidents agricoles à s’informer de leurs droits. A la demande pressante d’un collègue, le présentateur Muyahabo Gwanga a pris contact avec Mme Kubyana.

" [Le collègue] nous a suppliés d’aider Lucy, autant que possible, et de ne pas nous contenter d’en faire une jolie chronique, " se souvient M. Gwangwa.

La station l’a aidée, tout d’abord à déposer plainte à la police suite à son accident puis à présenter une demande d’indemnisation.

Les efforts déployés par la station Mohodi FM pour aider Mme Kubyana à obtenir une indemnisation lui ont valu de remporter le premier prix du concours de radio communautaire parrainé par le Bureau régional du Haut-Commissariat des droits de l’homme pour l’Afrique australe et la Commission sud-africaine des droits de l’homme (SAHRC).

Les deux groupes ont invité les stations de radio communautaires de l’ensemble des neuf provinces à proposer des programmes dans le cadre d’un concours afin d’expliquer comment elles défendent les droits de quelqu’un. Le seul critère de participation était de démontrer comment la station s’était engagée ou avait mené des actions au profit d’une personne ou de la communauté.

Les neuf finalistes – une station par province – " avaient un dénominateur commun; elles avaient fait le maximum pour s’efforcer de résoudre la question relative aux droits de l’homme soulevée, " a déclaré la Commissaire Mathlhodi Angelina Makwetla de la Commission sud-africaine des droits de l’homme.  " Elles ont fort à propos fait le lien entre les questions abordées et la Charte des droits sud-africaine et se sont réellement efforcées de trouver une solution aux problèmes de la communauté ou de la personne concernée. "

Le concours concernait les stations de radio communautaires locales en raison de leur capacité à pénétrer dans des régions enclavées et isolées, a déclaré Gail Smith, responsable de la défense des intérêts et de la communication à la Commission sud-africaine des droits de l’homme.

" Dans les grandes villes, nous sommes obsédés par Facebook et Twitter, mais à la Commission nous sommes conscients que les réseaux sociaux sont de peu d’utilité dans les communautés rurales et isolées de notre pays, " a-t-elle ajouté. " Dans ces communautés, la radio est le principal moyen de communication. "

Katherine Liao, Représentante adjointe du Bureau régional du Haut-Commissariat des droits de l’homme pour l’Afrique australe, a déclaré que le fait de prendre position localement rappelle que les droits de l’homme appartiennent à tout le monde.

" Nous nous soutenons mutuellement et ainsi nous faisons entendre notre voix en faveur de valeurs dignes de ce nom, " a-t-elle affirmé. " Nous nous soutenons mutuellement afin d’être en mesure de faire pression publiquement pour désigner de meilleurs dirigeants, améliorer les lois et favoriser le respect et la dignité. "

Un film explique le déroulement du concours et donne de plus amples informations sur le gagnant.
Version longue
Version courte

24 juillet 2017


Vidéo

Voir aussi