Programme de bourses

Le programme de bourses, organisé par la Section des institutions nationales, des mécanismes régionaux et de la société civile du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a pour but de permettre aux membres du personnel des institutions nationales des droits de l'homme du monde entier de mieux comprendre et apprécier le système international des droits de l'homme. Grâce à ce programme, les bénéficiaires de la bourse acquerront des connaissances et une expérience pratiques du système des droits de l'homme des Nations Unies (y compris le système des organes conventionnels, le Conseil des droits de l'homme, l'Examen périodique universel et les procédures spéciales), des activités menées par le HCDH avec les institutions nationales des droits de l'homme ou pour ces dernières, et des enjeux techniques et questions de fond relatives aux institutions nationales des droits de l'homme. Les bénéficiaires auront également l'occasion de se constituer un vaste réseau de contacts avec le personnel du HCDH et d'autres départements et organismes des Nations Unies, et avec des ONG représentées à Genève. 

À leur retour dans leur pays ou institution nationale des droits de l'homme, ces bénéficiaires renforceront les capacités de leur organisation en matière de droit international des droits de l'homme.

Le HCDH et la Section des institutions nationales, des mécanismes régionaux et de la société civile peuvent également tirer des avantages de ce programme, notamment en termes de connaissances techniques, de collaboration avec des institutions nationales des droits de l'homme, et à travers le développement d'un réseau de contacts solide avec le personnel de ces institutions.

Fonctions

Le bénéficiaire de la bourse travaillera pendant six mois au sein de la Section des institutions nationales, des mécanismes régionaux et de la société civile sous la direction et la supervision du chef de section. Le bénéficiaire contribuera au travail de la Section en assumant les fonctions suivantes :

  • Aider à planifier et coordonner les activités relatives aux partenariats et les activités de renforcement des capacités avec les institutions nationales des droits de l'homme ;
  • Mener des recherches et des analyses poussées sur l'évolution de la situation des institutions nationales des droits de l'homme dans les pays qui lui sont attribués ;
  • Contribuer à l'intégration du travail mené concernant les institutions nationales des droits de l'homme, y compris l'appui aux équipes de pays des Nations Unies ;
  • Rédiger divers types de rapports, de communications, de notes d'information, de déclarations, etc., y compris pour les organes directeurs ;
  • Examiner, enregistrer et regrouper des informations sur les meilleures pratiques et les enseignements tirés des projets de coopération technique ou des opérations sur le terrain dans le domaine des institutions nationales ;
  • Aider à élaborer et à évaluer les projets de coopération technique nationaux, régionaux et/ou internationaux pour les institutions nationales, selon les besoins ;
  • Maintenir le contact avec les institutions nationales et les aider si nécessaire ;
  • Aider à organiser des séminaires, des ateliers et/ou des activités de formation sur les institutions nationales aux niveaux national, régional ou mondial, selon les besoins ;
  • Effectuer d'autres tâches connexes selon les besoins. 

Le bénéficiaire assistera également à des réunions d'information régulières sur le système des droits de l'homme et des questions thématiques pertinentes. Ces réunions seront menées grâce à des consultations et la coopération avec d'autres services.

Expérience

Le candidat doit avoir :

  • Au moins trois ans d'expérience professionnelle dans une institution nationale des droits de l'homme ayant obtenu le statut d'accréditation A auprès de l'Alliance globale des institutions nationales des droits de l'homme (GANHRI).
  • Une vaste expérience des questions relatives aux institutions nationales des droits de l'homme, à l'échelle nationale, régionale et si possible internationale ;
  • La maîtrise de l'anglais et/ou l'espagnol et/ou l'arabe est un atout. 

Les candidats doivent également présenter une lettre de soutien émanant de leur institution nationale des droits de l'homme et s'engagent à transmettre les connaissances et l'expérience acquises au cours du programme à leurs collègues à leur retour dans l'institution. Les candidats ayant déjà postulé lors de la publication d'une précédente annonce et n'ayant pas été retenus sont invités à se représenter si le programme les intéresse toujours.

Responsabilités 

  • L'institution nationale des droits de l'homme devra couvrir le billet d'avion aller-retour, l'assurance-santé et le salaire du bénéficiaire pendant toute la durée du programme.
  • Le HCDH soutiendra financièrement le bénéficiaire en lui versant une allocation mensuelle pendant le programme.

Processus de sélection 

Les candidatures sont reçues en permanence et quatre candidats seront sélectionnés chaque année pour le semestre allant de janvier à juillet et celui allant de juillet à décembre.  Les personnes intéressées doivent envoyer leur candidature composée d'un CV indiquant le semestre de préférence, une lettre de recommandation de leur institution nationale des droits de l'homme et une copie de leur passeport directement à : Biba Pesut, assistante de programme (courriel : bpesut@ohchr.org).