Composantes droits de l’homme des missions de paix

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a reconnu que la réalisation des droits de l’homme est indispensable à l’instauration et au maintien de la paix, comme en témoigne l’inclusion systématique de mandats solides en matière de droits de l’homme dans les missions de paix. Le HCDH collabore avec les départements chargés des opérations de maintien de la paix, des affaires politiques et de l’appui aux missions pour garantir que les composantes droits de l’homme des missions de paix des Nations Unies disposent de suffisamment de personnel, de ressources, de politiques, d’outils et d’orientations pour fonctionner dans des environnements de plus en plus complexes et exécuter les mandats du Conseil de sécurité. À cette fin, en 2011, le HCDH et ces départements ont adopté une politique sur l’intégration des droits de l’homme dans les opérations de paix et les missions politiques des Nations Unies.

Activités

Les activités requises par les composantes droits de l’homme découlent de la résolution du Conseil de sécurité établissant la mission de paix. Les composantes droits de l’homme effectuent généralement les activités suivantes :

  • mener des opérations quotidiennes de suivi, d’enquête, de recensement et d’établissement de rapports sur la situation des droits de l’homme ;
  • sensibiliser les autorités locales et nationales et établir un dialogue avec la société civile et les gouvernements afin de prévenir les violations des droits de l’homme et accorder réparation aux victimes ;
  • publier des informations sur les avancées et les lacunes en matière de droits de l’homme ;
  • veiller à ce que les processus de paix encouragent la justice et l’équité ;
  • renforcer les capacités et les institutions dans le domaine des droits de l’homme ;
  • intégrer les droits de l’homme dans les activités de chaque mission de paix des Nations Unies et dans tous les programmes et activités des Nations Unies menés dans le pays.

Le chef de la composante droits de l’homme est le conseiller pour les droits de l’homme du chef de mission et le représentant de la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme dans le cadre de cette mission. Cela signifie qu’il rend compte à la fois au chef de la mission de paix et à la Haute-Commissaire.

Rôle du HCDH

Le HCDH soutient les composantes droits de l’homme des missions de paix en fournissant une planification stratégique, des conseils d’experts et en matière de politique générale, une assistance technique et un soutien opérationnel. Le HCDH collabore avec les départements chargés des opérations de maintien de la paix, des affaires politiques et de l’appui aux missions dès la conception d’une mission de paix jusqu’à son début, ainsi que durant les périodes de transitions, jusqu’au retrait. Lorsqu’une nouvelle crise se présente, le HCDH participe à des évaluations techniques interdépartementales et à la définition d’un mandat en matière de droits de l’homme pour la création d’une nouvelle mission de paix, définit les priorités en matière de droits de l’homme et identifie les premières équipes composées de spécialistes ayant les compétences requises en la matière pour un déploiement rapide. Le HCDH participe aux évaluations stratégiques des Nations Unies lors de la reconfiguration des missions et collabore avec des partenaires des Nations Unies pour assurer la continuité lors de la sortie d’une mission de paix des Nations Unies et de sa composante droits de l’homme. Plus généralement, le HCDH élabore des méthodologies, des formations et des orientations pour les composantes droits de l’homme et s’efforce d’intégrer les droits de l’homme dans les politiques de l’ONU sur le maintien de la paix et de la sécurité internationales.  En outre, le HCDH utilise des ressources extrabudgétaires financées par les contributions volontaires des États Membres pour financer les activités de coopération technique en matière de droits de l’homme et les dépenses de personnel liées aux projets dans certaines missions de paix, lorsque cela est possible ou nécessaire.
En 2018, le HCDH a soutenu près de 900 spécialistes des droits de l’homme et membres du personnel d’appui nationaux et internationaux dans 13 composantes des missions de paix en Afghanistan, en Guinée-Bissau, en Haïti, en Iraq, au Kosovo, au Libéria, en Libye, au Mali, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en Somalie, au Soudan et au Soudan du Sud.

Des informations sur les différentes présences sur le terrain sont disponibles dans les sections correspondantes du Plan de gestion du HCDH pour 2018-2021.

Région Afrique

Région Moyen-Orient et Afrique du Nord

Région Asie-Pacifique

Région Europe et Asie centrale

Région Amériques

Composantes droits de l’homme des missions de paix

  •  Kosovo**


** La référence au Kosovo doit être comprise conformément à la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations Unies et sans préjudice du statut du Kosovo.





Contact

Service du renforcement des capacités et des opérations sur le terrain
Tous les contacts sont à Genève, en Suisse.

Unité pour l'Afrique
Tél. +41 22 917 92 20

Unité pour le Moyen Orient et l'Afrique du Nord
Tél. +41 22 917 9777

Unité pour l'Asie Pacifique
Tél. +41 22 928 9650

Unité de l'Europe et de l'Asie Centrale
Tél. + 41 22 917 9220

Unité pour les Amériques
Tél. + 41 22 917 9248

Unité de support pour les missions de la paix
Tél. +41 22 928 9344

Unité pour les Institutions nationales
Tél. +41 22 928 9467

Unité du Fonds volontaire pour la coopération technique
Tél. +41 22 928 9287

Liens externes