Le HCDH dans le monde : faire des droits de l’homme une réalité sur le terrain

Au fil des ans, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a renforcé sa présence sur le terrain pour se rapprocher de la population et pour donner une voix à ceux qui en ont le plus besoin. Les présences hors siège du HCDH servent de points d’accès stratégiques pour la promotion et la protection des droits de l’homme dans chaque pays ; pour l’intégration des droits de l’homme (c’est-à-dire l’intégration de la perspective des droits de l’homme dans les activités des équipes de pays et des missions de paix des Nations Unies) ; et pour le renforcement des institutions nationales et de la société civile.

Les présences sur le terrain du HCDH contribuent de diverses manières aux efforts déployés pour faire des droits de l’homme une réalité. En effet, ne se contentent pas de surveiller la situation des droits de l’homme dans les pays, mais elles aident aussi à renforcer la capacité des États Membres et des autres débiteurs d’obligations à traiter des questions relatives aux droits de l’homme. Les présences sur le terrain du HCDH sont les suivantes.

Région Afrique

Région Moyen-Orient et Afrique du Nord

Région Asie-Pacifique

Région Europe et Asie centrale

Région Amériques

Bureaux régionaux

Centres régionaux des droits de l’homme

 

 

 

Bureaux de pays/autonomes

Composantes droits de l’homme des missions pour la paix

  •  Kosovo**

Conseillers pour les droits de l’homme

  • Jordanie
  • Bélarus
  • République de Moldova
  • Fédération de Russie
  • Serbie
  • Caucase du Sud
  • Ex-République yougoslave de Macédoine

_______
* La référence à l’État de Palestine doit être comprise conformément à la résolution 67/19 de l’Assemblée générale des Nations Unies.
** La référence au Kosovo doit être comprise conformément à la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations Unies et sans préjudice du statut du Kosovo.

Quatorze bureaux de pays/autonomes

En établissant des bureaux de pays et des bureaux autonomes, le HCHR négocie avec le gouvernement du pays hôte un mandat complet qui comprend à la fois la protection et la promotion des droits de l’homme. En 2018, le HCDH détenait des bureaux au Burundi, au Cambodge, en Colombie, dans l’État de Palestine, au Guatemala, en Guinée, au Honduras, en Mauritanie, au Mexique, en Ouganda, en République de Corée, au Tchad, en Tunisie, et au Yémen.

Ces bureaux sont chargés de plusieurs activités, dont le suivi, la publication de rapports, une assistance technique, et le suivi et le développement des capacités nationales à long terme en matière de droits de l’homme.

Treize composantes droits de l’homme dans les missions pour la paix

UNAMI BuildingLe HCDH est la principale entité des Nations Unies pour la protection et la promotion des droits de l’homme, mais tous les acteurs des Nations Unies ont un rôle à jouer en la matière dans le cadre de leurs opérations. À cet égard, le Haut-Commissariat s’efforce d’intégrer les droits de l’homme dans toutes les composantes des missions de l’ONU pour la paix.

En 2018, le HCDH a soutenu près de 900 spécialistes des droits de l’homme et membres du personnel d’appui nationaux et internationaux dans 13 composantes des missions de paix en Afghanistan, en Guinée-Bissau, en Haïti, en Iraq, au Kosovo, au Libéria, en Libye, au Mali, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en Somalie, au Soudan et au Soudan du Sud. 

Douze bureaux et centres régionaux

En 2018, le HCDH comptait 12 bureaux régionaux couvrant l’Afrique de l’Est (Addis-Abeba), l’Afrique australe (Pretoria), l’Afrique de l’Ouest (Dakar), l’Amérique centrale (Panama), l’Amérique du Sud (Santiago du Chili), l’Europe (Bruxelles), l’Asie centrale (Bishkek), l’Asie du Sud-Est (Bangkok), le Pacifique (Suva) et le Moyen Orient et l’Afrique du Nord (Beyrouth). Il possède également un Centre régional pour les droits de l’homme et la démocratie en Afrique centrale, situé au Cameroun (Yaoundé) et un Centre de formation et de documentation pour l’Asie du Sud-Ouest et la région arabe, au Qatar (Doha).

Les bureaux régionaux jouent un rôle crucial dans la promotion et la protection des droits de l’homme dans les pays de leur région, et travaillent notamment avec des organismes régionaux comme l’Union africaine.

Vingt-sept conseillers pour les droits de l’homme

Les conseillers pour les droits de l’homme sont des experts envoyés sur le terrain par le HCDH pour soutenir les équipes de pays des Nations Unies, à la demande des coordonnateurs résidents. Ils suivent et analysent la situation des droits de l’homme dans le pays où ils sont affectés, et conseillent le coordonnateur résident et l’ensemble de l’équipe de pays sur les stratégies permettant de développer ou de renforcer les capacités et les institutions nationales nécessaires à la promotion et à la protection des droits de l’homme. Ils collaborent également avec les acteurs nationaux (gouvernements et société civile) afin de déterminer la meilleure façon de promouvoir et de mettre en œuvre les normes relatives aux droits de l’homme. En 2018, le HCDH comptait 27 conseillers en Argentine, au Bangladesh, à la Barbade (Équipe sous-régionale des Nations Unies pour la Barbade et l’Organisation des États des Caraïbes orientales), au Bélarus, au Brésil, au Caucase du Sud (Tbilissi), en Équateur, dans l’ex-République yougoslave de Macédoine, en Jamaïque, en Jordanie, au Kenya, à Madagascar, en Malaisie, au Malawi, au Nigéria, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, au Paraguay, au Pérou, aux Philippines, en République de Moldova, en République dominicaine, en Russie, au Rwanda, en Serbie, au Sri Lanka, au Timor-Leste et au Zimbabwe.

Intervention rapide en cas de nouvelle crise menaçant les droits de l’homme

Un Groupe d’intervention rapide soutient le travail du HCDH en déployant rapidement du personnel sur le terrain. Ce groupe dispose d’un registre interne de membres du personnel pouvant être envoyés rapidement en cas de situations d’urgence humanitaire et dans le domaine des droits de l’homme, et pouvant être mobilisés en renfort dans les bureaux extérieurs du HCDH. À la demande des États Membres, le HCDH mène ou appuie souvent des missions d’établissement des faits et des commissions d’enquête sur des allégations graves d’abus et de violations des droits de l’homme.

Le Groupe d’intervention rapide a récemment mené ou coordonné la mise en place de missions d’établissement des faits ou de commissions d’enquête mandatées par le Conseil des droits de l’homme sur les territoires palestiniens occupés, la République démocratique du Congo en lien avec les événements dans les régions du Kasaï, le Soudan du Sud, le Burundi et le Myanmar ; ainsi que la Commission d’enquête sur le Mali mandatée par le Secrétaire général.

Ce groupe gère le fonds de réserve qui a été créé pour mettre en œuvre les priorités et les stratégies du Haut-Commissariat en cas d’urgence dans le domaine des droits de l’homme en déployant du personnel et en fournissant un appui logistique.

En 2017, le HCDH a utilisé le fonds de réserve pour déployer du personnel en Angola pour surveiller les violations des droits de l’homme commises au Kasaï (République démocratique du Congo) ; au Bangladesh pour surveiller les violations des droits de l’homme commises contre les Rohingya au Myanmar, à Yangon et dans l’État rakhine ; au Qatar pour recueillir des informations sur les effets de la crise du Golfe ; au Guatemala pour aider le bureau de pays à surveiller la crise du système de protection de l’enfance ; au Honduras pour aider le bureau de pays à surveiller les conséquences de la crise postélectorale ; en Mauritanie pour renforcer son expertise en matière de droits de l’homme dans le contexte humanitaire ; et pour surveiller à distance la situation des droits de l’homme au Venezuela.

En 2018, du personnel a été déployé pour surveiller la détérioration de la situation au Nicaragua et en Équateur, et à Cox’s Bazar (Bangladesh) pour fournir des conseils sur les droits de l’homme aux organisations humanitaires venant en aide aux réfugiés rohingya.

Liens relatifs

Bureaux régionaux

Bureaux par pays

Composante des droits de l'homme des missions de maintien de la paix de l'ONU

Conseillers aux droits de l'homme

Carte des bureaux sur le terrain du HCDH

Contact

Service du renforcement des capacités et des opérations sur le terrain
Tous les contacts sont à Genève, en Suisse.

Unité pour l'Afrique
Tél. +41 22 928 93 60

Unité pour le Moyen Orient et l'Afrique du Nord
Tél. +41 22 928 9153

Unité pour l'Asie Pacifique
Tél. +41 22 928 9650

Unité de l'Europe et de l'Asie Centrale
Tél. +41 22 928 9291

Unité pour les Amériques
Tél. + 41 22 928 9167

Unité de support pour les missions de la paix et section d'intervention rapide
Tél. +41 22 928 9344

Unité pour les Institutions nationales
Tél. +41 22 928 9467

Unité du Fonds volontaire pour la coopération technique
Tél. +41 22 928 9287