Retour


Discours de S.E.M. Baudelaire Ndong Ella, Président du Conseil des Droits de l’homme à l’occasion de la 12ème session du Comité Consultatif du Conseil des droits de l’homme

Retour

24 février 2014

Lundi, 24 février 2014, 11:00 a.m
Palais des Nations, Salle XX


M. Le Vice-Président du Comité Consultatif du Conseil des Droits de l’Homme
Distingués membres du Comité
M. le Chef de la Branche du Conseil des Droits de l’Homme du Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme
Excellences,
Mesdames, Messieurs,

C’est pour un honneur et  un plaisir de m’adresser à vous ce matin à l’occasion de cette cérémonie d’ouverture de la  Douzième session du Comité Consultatif des droits de l’homme.

Qu’il me soit permis, au frontispice de mon propos, de souhaiter une cordiale bienvenue à tous les membres du Comité Consultatif et plus particulièrement, de féliciter les nouveaux membres du Comité à savoir: Mme Hoda Elsadda, M. Yishan Zhang, M. Kaoru Obata, M. Mikhail Lebedev et M. Jean Ziegler pour leur élection ainsi que M. Alfred Ntunduguru Karokora, pour sa réélection.

Je voudrais ici vous souligner  l’intérêt et l’importance que le Conseil des droits de l’homme accorde à vos études et avis sur les thématiques entrant dans son mandat en vue de la promotion et de la protection de tous les droits de l’homme.

Il nous faut œuvrer sans relâche en faveur d’un Conseil des droits de l’homme qui garantisse la promotion et la protection des droits de l’homme de façon efficace et qui priorise la coopération entre les Etats, les cultures et les religions d’une manière équilibré.

Je me suis engagé lors de mon élection à consolider les acquis de mes prédécesseurs afin que le Conseil des droits de l’homme et ses mécanismes dont l’importance s’accroît au fil des années, continuent à s'acquitter convenablement de leurs missions de promotion et de protection des droits humains avec dignité et rigueur.

 Je vais privilégier tout au long du présent cycle les vertus du dialogue, de la concertation et de la coopération dans le cadre du renforcement des relations de notre Conseil avec ses différents partenaires, en particulier la société civile et les institutions nationales des droits de l’Homme. 

Distingués membres du Comité Consultatif,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Depuis la dernière session du Comité  consultatif  d’août 2013, le Conseil a organisé pour la deuxième fois en septembre 2013, un dialogue interactif avec les États et les ONG sur les travaux du Comité. Celui-ci a été précédé par la présentation du rapport annuel par M. HEINZ, Président du Comité Consultatif.
 
 Ce dialogue, comme l’avait souligné M. Heinz, contribue au renforcement de l'interaction entre le Conseil et le Comité ainsi qu’à un échange de vues sur les travaux du Comité et ses réalisations.

De même, lors de cette 24ème session du Conseil des droits de l’homme, plusieurs débats thématiques ont été organisés sur des thématiques couvrant des questions multiples telles que les droits des peuples autochtones ; les droits de l’homme des enfants dont les parents ont été condamnés à la peine de mort ou ont été exécutés. Pour la première fois, la question de la peine de mort était abordée par rapport à son impact sur les membres de la famille des personnes condamnées, en particulier les enfants.

Sur les 40 textes adoptés au cours de la dernière session du Conseil, 35 étaient consacrées aux questions thématiques.

Le Comité consultatif est appelé à présenter en 2014 plusieurs rapports intérimaires sur des  questions importantes soumises par le Conseil, notamment les thématiques liées à la corruption ;  la coopération internationale ; les situations de sortie de catastrophes et de conflits ; la promotion des droits de l’homme à travers le sport ;  la gouvernance locale et les droits de l’homme.

Le Conseil aura donc l’opportunité d’examiner quelques-unes de ces thématiques à la suite des précieux avis et recommandations formulées par votre Comité.

Cette année sera ponctuée par l’examen de nouveaux thèmes n’ayant jamais fait l’objet d’une étude ciblée par le Comité et sera l’occasion pour lui de fournir son expertise au Conseil sur diverses questions. Parmi celles-ci, on peut citer notamment: celles portant sur le rôle joué par les gouvernements locaux dans la promotion et la protection des droits de l’homme ; sur la promotion des droits humains à travers le sport et l'idéal olympique ainsi que celle sur l’albinisme intitulé : « Coopération technique pour la prévention des agressions contre les personnes atteintes d’albinisme ».

Distingués membres du Comité,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Je voudrais succinctement vous donner un bref aperçu des thématiques qui seront abordées au cours de la 25ème session du Conseil dont les travaux débute la semaine prochaine.

Le Conseil va tenir un panel  de haut niveau sur l’intégration de la promotion et la protection des droits des personnes migrantes au sein du système des Nations Unies. Le programme prévoit la participation du Secrétaire-général de l’ONU (par vidéo message) et de Mme la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme dans cette discussion.

Le Conseil tiendra également un dialogue de haut niveau sur la promotion d'approches de prévention au sein du système des Nations Unies ainsi que d’autres panels sur la question de la peine de mort et sur le 65ème anniversaire de la Convention sur la prévention du génocide. Une réunion débat sur la promotion et la protection de l’espace de la société civile, la journée annuelle sur le droit des enfants et la discussion annuelle sur les droits des personnes handicapées sont également prévues.

Cette session sera en outre l’occasion pour le Conseil de procéder à l’élection d’un membre de votre Comité provenant du groupe régional Amérique latine et Caraïbes.

Bien qu’aucune étude du Comité ne soit examinée lors cette session, la 26ème session de juin, sera  l’occasion pour le Conseil d’examiner trois rapports de votre comité à savoir sur: la corruption, la coopération internationale et les situations de sortie de catastrophe et de conflit.

Comme vous le savez, les questionnaires sur ces trois thèmes, circulés à la suite de votre dernière session, ont recueilli de nombreux points de vue et apports des différentes parties prenantes. Ces contributions seront une aide précieuse pour les membres de votre Comité concernés dans la rédaction de leurs rapports sur ces questions. Je me réjouis à la perspective de votre contribution sur ces trois thèmes d’une grande importance tant au niveau national qu’international.

J’espère qu’ au cours de cette session vous  auriez l´occasion de poursuivre vos réflexions et analyses sur des  questions importantes mandatés par le conseil des droits de l ´homme pour assez de cerner techniquement et juridiquement la faisabilité, de la définition ainsi que  la portée de certaines propositions émanant des Etats concernant la création d´une panoplie de nouveaux droits tels que les droits des personnes vivants en milieu rural, le droit à la paix, sur l´impact des mesures coercitives unilatérales sur la jouissance des droits de l´homme, sur la protection des droits des personnes atteintes albinismes.

Je reste donc dans l’attente des recommandations et conclusions de ces  rapports intérimaires qui seront présentées lors de la 26ème session du Conseil au mois de Juin.

Distingués membres du Comité,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Il est plus que nécessaire de renforcer la complémentarité et l’interaction entre le Conseil des droits de l’homme et ses mécanismes dans l’intérêt ultime de la promotion et la protection des droits de l’homme. J’invite les délégations à interagir avec le Comité Consultatif tout au long de cette semaine par des avis et des commentaires sur les thématiques abordées.

Pour terminer, je voudrais réitérer au Comité consultatif le soutien du Conseil des droits de l’homme  et je vous souhaite une excellente session surtout plein succès à vos travaux.

Je vous remercie !

Retour

Retour

Non