Retour


Le Conseil des droits de l’homme élit à sa tête l’Autrichienne Elisabeth Tichy-Fisslberger pour 2020

Retour

9 décembre 2019

Les États Membres adoptent un texte visant à améliorer l'efficacité de l'organe relatif aux droits de l'homme

GENÈVE, (6 décembre 2019) – Le Conseil des droits de l'homme a élu aujourd'hui l'Ambassadrice Elisabeth Tichy-Fisslberger, Représentante permanente de l'Autriche auprès de l'Office des Nations Unies à Genève, Présidente du Conseil pour un mandat d'un an à partir du 1er janvier 2020.

Le Conseil a également élu pour l'année prochaine quatre ambassadeurs aux postes de vice-présidents : Nasir Ahmad Andisha d'Afghanistan, Socorro Flores Liera du Mexique, Juraj Podhorsky de Slovaquie et Yackoley Kokou Johnson du Togo.  Son Excellence l'Ambassadeur Yackoley Kokou Johnson sera le Rapporteur de cet organe, qui siège à Genève.

S'exprimant à cette occasion, Son Excellence l'Ambassadeur Coly Seck du Sénégal, qui a occupé le poste de Président du Conseil des droits de l'homme en 2019, a déclaré : « Nul ne peut nier l'impact majeur du Conseil des droits de l'homme sur le terrain... Les réussites du Conseil doivent être reconnues afin de renforcer la confiance et d'encourager la protection des droits de l'homme partout dans le monde. »  Et d'ajouter :  « Nous devons garantir la participation effective de la société civile au Conseil, nous devons être plus actifs dans la lutte contre les effets des changements climatiques sur les droits de l'homme, l'émergence des nouvelles technologies numériques et la migration de masse... Et nous devons chercher un terrain d'entente pour faire des droits de l'homme une réalité. »

Commentant sa nomination en tant que Présidente l'année prochaine, Son Excellence l'Ambassadrice Tichy-Fisslberger a déclaré : « Nous devons être guidés par l'impact du Conseil sur le terrain, pour les personnes qui souffrent et dont les droits sont violés, dont les libertés ne sont pas respectées ou dont les besoins ne sont pas satisfaits, et pour ceux qui les défendent, parfois au péril de leur vie ».  Elle a également ajouté : « N'oublions pas un seul instant que ce Conseil représente le meilleur espoir possible pour beaucoup de gens, en particulier les victimes d'abus et de violations des droits de l'homme, les opprimés, les pauvres, ceux qui souffrent d'une situation de conflit ou de crise, et ceux qui vivent dans la terreur.

Le 17 octobre, l'Assemblée générale a élu 14 membres du Conseil des droits de l'homme, composé de 47 États Membres, pour pourvoir les sièges qui deviendront vacants à la fin de cette année.

Conseil a également adopté, lors de la réunion qui s'est tenue aujourd'hui, une déclaration du Président * concernant le processus d'efficacité à long terme du Conseil pour améliorer les méthodes de travail de l'organisation.  Grâce à cette action, le Conseil a approuvé une série de mesures visant à rationaliser ses activités compte tenu de la croissance de son champ d'action, tout en préservant son mandat principal, qui est de promouvoir et de protéger les droits de l'homme partout dans le monde.  

Les décisions prises aujourd'hui font suite à l'adoption il y a un an d'une décision* du Conseil le 3 décembre 2018 visant à trouver des moyens d'améliorer le programme de travail annuel du Conseil, de rationaliser ses résolutions et initiatives et d'utiliser la technologie moderne. Dans le cadre de cette décision, le Conseil a invité le Directeur général de l'Office des Nations Unies à Genève (ONUG) à fournir une mise à jour sur l'état des ressources nécessaires au travail des 47 États Membres. 

Son Excellence l'Ambassadrice Vesna Batistic Kos de Croatie, Vice-Présidente du Conseil cette année et co-animatrice du processus d'efficacité, a informé le Conseil de la situation de la mise en œuvre des mesures décrites dans la décision de décembre 2018. Elle a également énoncé les mesures prises pour surmonter les problèmes récurrents auxquels le Conseil est confronté compte tenu de l'accroissement de sa charge de travail et des contraintes budgétaires.

Corinne Momal-Vanian, Directrice de la Division de la gestion des conférences, a été chargée de faire le point sur la situation au nom de l'ONUG, résumée dans une lettre* de la Directrice générale Valovaya Tatiana datant du 25 novembre. Dans le cadre de son intervention, Mme Momal-Vanian a présenté un aperçu de la situation financière et des mesures spéciales nécessaires pour régler la crise budgétaire actuelle des Nations Unies, qui est principalement due au non-paiement de contributions au budget ordinaire des Nations Unies. 

Lors de la réunion qui s'est déroulée aujourd'hui, le Groupe de travail sur l'accessibilité pour les personnes handicapées a eu l'occasion de présenter oralement au Conseil les informations les plus récentes sur les travaux et les progrès réalisés dans la mise en œuvre de son plan d'accessibilité.  Son Excellence l'Ambassadrice Nazhat Shameem Khan des Fidji, vice-présidente actuelle du Conseil, a présenté ces informations, en mettant l'accent sur diverses mesures prises par le Groupe de travail pour « souligner l'égale dignité de tous ceux qui participent aux réunions des Nations Unies. »

Le Conseil se réunira à nouveau le 18 décembre. À cette occasion, la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme Michelle Bachelet fournira un compte rendu oral de la situation des droits de l'homme au Venezuela et en Ukraine, tel que mandaté par des 47 États Membres.  Le Conseil établira ensuite une séance d'organisation le 14 janvier 2020 pour adopter son programme de travail pour l'année et sélectionner des troïkas (rapporteurs), afin que le Groupe de travail sur l'Examen périodique universel puisse mener ses examens de la situation des droits de l'homme en 2020.  La 43e session ordinaire du Conseil se tiendra du 24 février au 20 mars 2020.

FIN

Pour plus d'informations sur le Conseil des droits de l'homme, rendez-vous sur le site Web du Conseil .

Pour toute demande de la part des médias, veuillez contacter Rolando Gómez : +41 (0) 22 917 9711 / rgomez@ohchr.org 

Suivez le Conseil des droits de l'homme sur les médias sociaux :  Facebook  Twitter  YouTube  Instagram 

Retour

Retour

Non