Retour


Le Conseil des droits de l’homme tiendra le 27 mai une session extraordinaire consacrée à « la grave situation des droits de l’homme dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est »

Retour

20 mai 2021

20 mai 2021

Le Conseil des droits de l'homme tiendra jeudi prochain, 27 mai 2021, une session extraordinaire consacrée à « la grave situation des droits de l’homme dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est ». 

Cette session extraordinaire est convoquée à la suite d’une demande officielle présentée conjointement – mercredi en fin de journée – par le Pakistan, en tant que coordonnateur de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), et par l’Etat de Palestine.  Cette demande est à ce stade soutenue par 63 Etats.

La convocation d'une session extraordinaire du Conseil exige le soutien d'au moins 16 États membres, soit un tiers des 47 membres du Conseil.  A ce stade, la demande de convocation de cette session est soutenue par les vingt membres du Conseil ci-après : Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Burkina Faso, Chine, Côte d’Ivoire, Cuba, Erythrée, Gabon, Indonésie, Libye, Mauritanie, Mexique, Namibie, Ouzbékistan, Pakistan, Sénégal, Somalie, Soudan et Venezuela. 

La demande de convocation de cette session extraordinaire est également soutenue par les quarante-trois États observateurs suivants : Afghanistan, Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie saoudite, Azerbaïdjan, Bénin, Brunéi Darussalam, Comores, Djibouti, Egypte, Emirats arabes unis, Etat de Palestine, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Guyana, Iran, Iraq, Jordanie, Kazakhstan, Koweït, Kirghizistan, Liban, Malaisie, Maldives, Mali, Maroc, Mozambique, Niger, Nigéria, Oman, Ouganda, Qatar, Sierra Leone, Suriname, Syrie, Tadjikistan, Tchad, Tunisie, Turquie, Turkménistan, Yémen. 

La liste des signataires [soutenant la tenue de cette session] restera ouverte jusqu'à la tenue de la session extraordinaire.

Cette trentième session extraordinaire du Conseil se tiendra donc le 27 mai prochain, à partir de 10 heures, au Palais des Nations de Genève, dans un format hybride.  En raison des restrictions imposées par la COVID-19, la majorité des interventions seront faites de manière virtuelle.  Les débats seront diffusés en direct sur webtv.un.org

En vue de cette trentième session extraordinaire, le Conseil tiendra une réunion d’organisation mardi 25 mai à 14 heures.  Cette séance sera publique et également retransmise par webcast.

Il s’agit de la deuxième session extraordinaire que tient cette année le Conseil, après celle ouverte le 12 février dernier, qui était consacrée aux implications pour les droits de l’homme de la crise au Myanmar.

Lien : https://www.ungeneva.org/fr/news-media/meeting-summary/2021/05/human-rights-council-hold-special-session-address-grave-human


Retour

Retour

Non