Retour


Le Conseil des droits de l’homme tiendra le 5 novembre une session extraordinaire consacrée aux « implications de la situation actuelle en République du Soudan »

Retour

2 novembre 2021

Genève (2 novembre 2021) - Le Conseil des droits de l'homme tiendra vendredi prochain, 5 novembre 2021, une session extraordinaire consacrée aux « implications de la situation actuelle en République du Soudan ».

Cette session extraordinaire est convoquée à la suite d'une demande officielle présentée conjointement par le Royaume-Uni, les États-Unis, la Norvège et l'Allemagne.

La convocation d'une session extraordinaire du Conseil exige le soutien d'au moins 16 États membres du Conseil, soit un tiers des 47 membres de cette instance. A ce stade, la demande de convocation de cette session extraordinaire a été soutenue par les dix-sept membres du Conseil ci-après : Allemagne, Autriche, Brésil, Bulgarie, Danemark, France, Italie, Japon, Libye, Mexique, Pays-Bas, Pologne, République de Corée, République tchèque, Royaume-Uni, Ukraine, Uruguay.

La demande de convocation a également été soutenue par les États observateurs ci-après : Albanie, Australie, Belgique, Canada, Chypre, Colombie, Costa Rica, Croatie, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Norvège, Roumanie, Sierra Leone, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et États-Unis. Par la suite, le Secrétariat a été informé que le Malawi et le Portugal se joignaient à la liste des États soutenant [la convocation de] cette session.

La liste des États signataires restera ouverte jusqu'à la tenue de la session extraordinaire.

Cette trente-deuxième session extraordinaire du Conseil se tiendra donc le 5 novembre prochain, à partir de 12h30, au Palais des Nations de Genève, dans un format hybride. En raison des restrictions imposées par la COVID-19, la majorité des interventions seront faites de manière virtuelle. Les débats seront diffusés en direct sur webtv.un.org (webcast).

En vue de cette session extraordinaire, le Conseil tiendra une réunion d'organisation mercredi 3 novembre, à 17h30. Cette séance sera publique et également retransmise par webcast.

Il s'agit de la quatrième session extraordinaire que tient cette année le Conseil, après celle ouverte le 12 février dernier, qui était consacrée aux implications pour les droits de l'homme de la crise au Myanmar ; celle du 27 mai, consacrée à la situation des droits de l'homme dans le Territoire palestinien occupé ; et celle du 24 août, consacrée à la situation grave et aux préoccupations en matière de droits de l'homme en Afghanistan.

Retour

Retour

Non