Fonds d’affectation spéciale pour l’assistance technique à l’appui de la participation des pays les moins avancés (PMA) et des petits États insulaires en développement (PEID) aux travaux du Conseil des droits de l’homme

Retour

SIDS_LDCs_TrustFund.png

Fonds d’affectation spéciale pour les PMA/PEID

En 2012, le Conseil des droits de l’homme, par sa résolution 19/26, a créé le Fonds d’affectation spéciale pour l’assistance technique à l’appui de la participation des pays les moins avancés (PMA) et des petits États insulaires en développement (PEID) aux travaux du Conseil des droits de l’homme. Le Fonds d’affectation spéciale pour les PMA/PEID, opérationnel depuis 2014, fonctionne grâce aux contributions volontaires des États membres des Nations Unies.

Le Fonds d’affectation spéciale pour les PMA/PEID vise à garantir que les PMA et les PEID, en particulier ceux ne disposant pas de mission permanente à Genève, puissent participer et contribuer aux travaux du Conseil. Pour ce faire, il offre une formation sur les droits de l’homme et les mécanismes d’interaction avec le Conseil, des programmes de bourse, et des formations initiales à destination des délégués. Plus récemment, il organise également des séances d’information annuelles aux délégués à New York sur les mécanismes d’interaction avec l’Assemblée générale, organise des ateliers régionaux, et a chargé le HCDH de préparer un rapport d’évaluation qui sera présenté à la 49e session du Conseil.

Actuellement, 72 PMA/PEID  sont éligibles pour le Fonds d’affectation spéciale (14 États d’Amérique latine et des Caraïbes, 22 États d’Asie-Pacifique et 36 États d’Afrique). Jusqu’à 10 délégués sont pris en charge pour participer à chaque session du Conseil, et jusqu’à huit délégués par an pour le programme de bourse. La participation des délégués des PMA et des PEID aux sessions du Conseil leur permet de mieux faire avancer et promouvoir les questions des droits de l’homme revêtant une importance pour leurs pays respectifs, telles que le changement climatique.

Dernières nouvelles

Un nombre record de 160 États membres des Nations unies ont soutenu la décision L.23; A/HRC/DEC/46/115 du Conseil des droits l’homme. La décision L.23; A/HRC/DEC/46/115 est la résolution/décision du Conseil des droits de l'homme la plus parrainée depuis sa création en 2006. La décision a été adoptée sans vote lors de la 46e session du Conseil des droits de l'homme pour tenir un débat de haut niveau à l'occasion du dixième anniversaire du Fonds d'affectation spéciale pour l'assistance technique volontaire visant à soutenir la participation des PMA/PEID à ses travaux.

Outil de formation en ligne

Le nouvel outil de formation en ligne sur le Conseil des droits de l’homme et ses mécanismes vise à augmenter la participation des PMA et PEID aux travaux du Conseil des droits de l’homme. Il s’agit de la première formation en ligne (gratuite) sur le Conseil des droits de l’homme destinée aux représentants de gouvernements, tout particulièrement ceux provenant des PMA et des PEID. Pour en savoir plus, cliquer ici.

Accédez à l’outil de formation en ligne

Reportages

Les Missions permanentes de la France, du Royaume du Maroc, de la République des Maldives et de l’Italie auprès des Nations unies à Genève, et le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme ont co-organisé un événement en marge de la 34ème session du Conseil des droits de l’Homme
Lire la suite...

Faire en sorte que la participation des PMA et PIED aux travaux du Conseil des droits de l’homme en ce dixième anniversaire : « Campagne des 10 000 pour le 10ème »
Lire la suite...

Contact

Coordonnatrice du Fonds d’affectation spéciale pour les PMA/PEID : Mme Fatou Camara Houel, fhouel@ohchr.org

Secrétariat du Fonds d’affectation spéciale pour les PMA/PEID : sidsldc@ohchr.org

Centre d’assistance du CDH pour les petits États : hrcdesksmallpm@ohchr.org
+41 (0)79 500 0032 (WhatsApp)

 Liens connexes

Liens connexes







Retour

Non