À quoi sert le Fonds ?

Le Fonds spécial de l’OPCAT soutient des projets de prévention de la torture. Ces projets visent à mettre en œuvre les recommandations du Sous-Comité pour la prévention de la torture qui ont été formulées après une visite de pays, à condition qu’un rapport de visite ait été rendu public. (Consulter la base de données relative aux organes conventionnels de l’ONU pour obtenir la liste des pays visités et des rapports publics.)

Renforcement des capacités

Les projets appuyés par le Fonds spécial ont contribué considérablement au renforcement des capacités d’un grand nombre d’intervenants clés en matière de prévention de la torture, soit plus de :

  • 120 juges
  • 600 agents de police
  • 60 professionnels de la santé
  • 178 membres du personnel pénitentiaire
  • 110 représentants des autorités
  • Des membres de plus de 15 organisations de la société civile

Accroître les connaissances

Les projets financés par le Fonds ont également créé un grand nombre de produits d’information pour aider les personnes qui sont affectées par la torture, soit :

  • 25 000 brochures
  • 10 000 posters
  • 500 guides
  • 10 000 dépliants
  • 1 000 manuels

Plusieurs de ces articles ont été traduits dans des langues de minorités ou de travailleurs migrants, et ont été distribués dans des lieux de détention, y compris dans des endroits éloignés.

Soutien aux mécanismes nationaux de prévention

Le Fonds a aussi appuyé l’établissement et le fonctionnement de mécanismes nationaux de prévention (MNP). Les projets soutenus par le Fonds portent notamment sur :

  • l’élaboration de lois appuyant l’établissement de mécanismes nationaux de prévention, conformément au Protocole facultatif
  • l’élaboration d’appels à candidatures et de termes de référence, ainsi que l’organisation de consultations publiques sur les candidats des MNP
  • la formation des membres des MNP en ce qui a trait aux normes internationales relatives à la torture et aux mauvais traitements, à la préparation de rapports et aux techniques de surveillance
  • l’élaboration de plans stratégiques pour les MNP et de mesures pour appuyer l’efficacité opérationnelle
  • l’élaboration de documents pour les MNP (rapports annuels, dépliants, posters)
  • l’appui à la collaboration entre les MNP et les autres intervenants (autorités gouvernementales, société civile, groupes professionnels)
  • l’accroissement de la visibilité des MNP au moyen de rencontres publiques, de campagnes radiodiffusées

Voir la liste complète des subventions qui ont été accordées.

" Je suis reconnaissant d’avoir reçu cette formation et je m’engage à transmettre à mes employés les connaissances et les habiletés que j’ai acquises à cette occasion afin de prévenir l’utilisation de la torture dans les stations de police. "

Commandant de la brigade de recherche de Porto-Novo, Bénin
Source : Rapport sur les subventions de l’OMCT, 2014