Mandat de l’Experte indépendante

La résolution A/HRC/RES/28/6 a été adoptée sans vote par le Conseil des droits de l’homme le 10 avril 2015. Cette résolution a établi la nomination d’un Expert indépendant sur l’exercice des droits de l’homme par les personnes atteintes d’albinisme ayant pour mandat :

  • D’engager un dialogue et de tenir des consultations avec les États et les autres acteurs concernés, notamment les organismes, programmes et fonds des Nations Unies, les mécanismes régionaux des droits de l’homme, les institutions nationales des droits de l’homme, le secteur privé et les donateurs ;
  • De recenser, partager et promouvoir les bonnes pratiques concernant la réalisation des droits des personnes atteintes d’albinisme et leur participation à la société en tant que membres à part entière ;
  • De promouvoir l’exercice des droits de l’homme par les personnes atteintes d’albinisme dans toutes les régions du monde et rendre compte des faits nouveaux survenus et des difficultés et obstacles rencontrés dans la réalisation de ces droits, et de formuler à l’intention du Conseil des droits de l’homme des recommandations à cet égard ;
  • De rassembler, de solliciter, de recevoir et d’échanger des renseignements et des communications émanant des États et d’autres sources pertinentes, y compris des personnes atteintes d’albinisme, des organisations qui les représentent et d’autres organisations de la société civile, concernant les violations des droits des personnes atteintes d’albinisme ;
  • D’organiser, de faciliter et de soutenir la fourniture de services consultatifs, l’assistance technique, le renforcement des capacités et la coopération internationale à l’appui des efforts déployés au niveau national pour garantir la réalisation effective des droits des personnes atteintes d’albinisme, et de prévenir la violence à leur égard ;
  • De faire connaître les droits des personnes atteintes d’albinisme, et de lutter contre les stéréotypes, les préjugés et les pratiques traditionnelles et croyances préjudiciables qui empêchent ces personnes d’exercer leurs droits de l’homme et de prendre part à la société dans des conditions d’égalité avec les autres ;
  • De faire connaître les contributions positives des personnes atteintes d’albinisme et d’informer ces personnes de leurs droits ;
  • De faire rapport au Conseil des droits de l’homme, à compter de sa trente et unième session, et à l’Assemblée générale.

Dans le cadre de cette résolution, le Conseil a également recommandé d’intégrer une perspective de genre dans toutes les activités relevant du mandat de cet expert et d’accorder une attention toute particulière aux difficultés et besoins des femmes et des filles afin de remédier aux formes multiples, conjuguées et aggravées de discrimination dont sont victimes les femmes et les filles atteintes d’albinisme.

Ce mandat a été prorogé par la résolution 37/5 du Conseil des droits de l’homme adoptée sans vote le 22 mars 2018.


Dans cette section
Questions traitées
Voir aussi
Médias sociaux – Liens externes

Page Facebook personnelle de l’experte indépendante sur l’albinisme*

Page Twitter personnelle de l’experte indépendante sur l’albinisme*

Avertissement : ces comptes de médias sociaux, ainsi que les vidéos et les publications qu’ils contiennent, ne sont pas gérés par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. Leur contenu ne reflète pas la position officielle des Nations Unies.