M. Clément Nyaletsossi Voule, Rapporteur Spécial des Nations Unies sur le droit de réunion pacifique et d’association


Rapporteur spécial sur le droit de réunion pacifique et d’association 
© Photo Anteia Win

Clément Nyaletsossi VOULE, originaire du Togo, a été nommé Rapporteur Spécial des Nations Unies sur le droit de réunion pacifique et d’association en mars 2018. Avant sa nomination, il a dirigé le travail du Service International pour les Droits de l’Homme (ISHR) afin de soutenir les défenseurs des droits de l’homme des États en transition et coordonné le travail de l’organisation en Afrique en tant que directeur de plaidoyer.

M. Voule a également travaillé comme Secrétaire Général de la Coalition Togolaise des Défenseurs des Droits Humains, comme campaigner pour la Coalition pour la Cour Pénale Internationale togolaise et comme Secrétaire Général de la section d’Amnesty International au Togo.

Depuis 2011, M. Voule est membre expert du Groupe de Travail sur les Industries extractives, l’Environnement et les Violations des Droits de l’homme de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

En tant que membre fondateur et vice-président du Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits Humains, il a coordonné et participé à l’élaboration de plusieurs études et directives, y compris deux études sur le droit d’association et la situation des femmes défenseures des droits de l’homme en Afrique et les directrices sur le droit de réunion pacifique et d’association de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

Activiste et juriste de longue date, M. Voule a soutenu les efforts des États et de la société civile dans le développement et l’adoption de lois spécifiques relatives à la protection des défenseurs des droits de l’homme et a contribué à la publication du « Model law for the recognition and protection of human rights defenders and a human rights defenders guide to the African Commission on Human and People’s Rights ».

M. Voule a un Bachelor en Droits Fondamentaux de l’Université de Nantes et un Master en Droit international dans les conflits armés de l’Institut de Hautes Études Internationales et du Développement, Université de Genève.

Il travaille actuellement à Genève dans le domaine des droits de l’homme.