English | Espagnol

Rapport sur l'impact du fondamentalisme et de l'extrémisme sur les droits culturels des femmes


Publié:
17 juillet 2017
Auteure:
Rapporteuse spéciale dans le domaine des droits culturels
Présenté:
À l'Assemblée générale à sa 72ème session
Lien:

Résumé

Suite à son rapport au Conseil des droits de l'homme sur l'impact du fondamentalisme et de l'extrémisme sur les droits culturels (A/HRC/34/56, 2017), la Rapporteuse Spéciale dans le domaine des droits culturels a décidé d'étudier davantage cette question en se concentrant sur l'impact du fondamentalisme et de l'extrémisme sur les droits culturels des femmes.

Observations clés

La Rapporteuse spéciale souligne que les idéologies fondamentalistes et extrémistes sont une menace pour les droits fondamentaux des femmes, et plus particulièrement pour leurs droits culturels. Elle insiste sur le fait que les États ne doivent ni les encourager, ni sacrifier pour elles les droits des femmes.

Les droits culturels des femmes, en tant que partie intégrante du système des droits de l'homme, sont des contrepoids essentiels face au fondamentalisme et à l'extrémisme ; ils supposent la libre autodétermination des femmes et le respect de leur diversité culturelle, universalité et égalité.

Méthodologie

Afin d'évaluer l'impact du fondamentalisme et de l'extrémisme sur la jouissance des droits culturels des femmes et les défis liés, la Rapporteuse spéciale diffusa en mai 2017 le questionnaire ci-dessous, et invita tous les États, les agences spécialisées des Nations Unies, les chercheurs et les organisations de la société civile à envoyer leur contribution.

Voir la note verbale et le questionnaire.

Pour en savoir davantage, accéder à la page dédiée à l'approche thématique sur l'impact du fondamentalisme et de l'extrémisme sur les droits culturels.

Réponses reçues

La Rapporteuse Spéciale souhaite remercier tous ceux ayant soumis des informations en réponse à l'appel à contribution. Elle note avec inquiétude qu'un certain nombre de personnes et d'organisations ayant contribué ont demandé de ne pas être mentionnés publiquement, par peur de représailles.

Par conséquent, n'apparaissent dans la liste ci-dessous que ceux ayant accepté d'y être, et en raison de la nature sensible des contributions, les documents originaux ne sont pas publiés.

Réponses des États membres

  • Algerie
  • Azerbaïdjan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Honduras
  • Iraq
  • Israël
  • Qatar
  • Roumanie

Réponses des INDH

  • Comisión Nacional de los Derechos Humanos de México
  • Commission on Human Rights of the Philippines
  • Defensor del Pueblo del Estado Plurinacional de Bolivia
  • Defensoría del Pueblo de Colombia
  • Defensoría del Pueblo de Ecuador
  • National Human Rights Commission of Nigeria
  • Procurador de los Derechos Humanos de Guatemala
  • Procuraduría para la Defensa de los Derechos Humanos de El Salvador,
  • Procuraduría para la Defensa de los Derechos Humanos, Republica de Nicaragua

Réponses de personnes et organisations de la société civile

  • Anissa Helie
  • Annamarie Laaksonen
  • Association Dazairouna
  • Association Femmes contre les intégrismes
  • Association des femmes iraniennes en France
  • ALHR - Women and Girls' Rights Subcommittee, Australian Lawyers for Human Rights
  • ALP - Asamblea Lésbica Permanente, Argentina
  • ARC International and ILGA - International Lesbian, Gay, Bisexual, Trans and Intersex Association
  • ARROW - Asian-Pacific Resource and Research Centre for Women
  • Astra Network - Federation for Women and Family Planning, Poland
  • At-sik-hata - Nation of Yamassee-Moors
  • Center for reproductive rights
  • ESOHR - European Saudi Organization for Human Rights
  • Femmes solidaires
  • Freemuse
  • Geraldine Gudefin and Lisa Fishbayn
  • GAMS - Groupe pour l'abolition des mutilations sexuelles
  • Helle Porsdam
  • Human Rights Center, University of Minnesota
  • HRGJ - Human Rights and Gender Justice Clinic, City University of New York
  • IWRAW - International Women's Rights Action Watch Asia Pacific
  • Komal Vaishnav
  • Lawrence Michael
  • LDIF - Ligue du droit international des femmes
  • Libres MarianneS
  • MADRE
  • MADRE & Proceso de Comunidades Negras, Colombia
  • Mondher Tounsi and ConArte
  • Mouvement jeunes femmes
  • Muslim for Progressive Values
  • ONG Epicerie
  • Planned parenthood global & Federation of America
  • PROMSEX - Center for the Promotion and Defense of Sexual and Reproductive Rights
  • RASHID - Research, Assessment and Safeguarding of the Heritage of Iraq in Danger
  • Saudi Organization for Human Rights
  • Sudanese Women Human Rights Defenders Project
  • Turquoise Mountain
  • Valeria J. Bradley
  • WHRIA - Women's Human Rights International Association
  • WICUR - Women's Initiative for Citizenship and Universals Rights

Procédures spéciales
Rapporteuse spéciale sur les droits culturels
Derniers rapports thématiques
Approches thématiques
Contacter le mandat

Karima Bennoune, Rapporteuse spéciale dans le domaine des droits culturels
c/o OHCHR-UNOG
CH-1211 Genève 10
Suisse
Téléphone: +41 22 917 92 54
Fax: +41 22 917 90 06
Courriel: srculturalrights@ohchr.org

Compte personnel de la Rapporteuse spéciale sur Twitter @UNSRCulture

Inscription sur la liste de diffusion de la Rapporteuse spéciale

Si vous voulez vous inscrire sur la liste de diffusion de la Rapporteuse spéciale, veuillez envoyer un courriel à : srculturalrights@ohchr.org, avec le titre 'liste de diffusion de la Rapporteuse spéciale'.

Autres mécanismes impliqués
Liens externes