Groupe de travail sur la détention arbitraire – Membres


Mme Elina Steinerte (Lettonie), nommée en 2016

Mme Elina Steinerte (Présidente-Rapporteur) est titulaire d’un doctorat de l’Université Robert Gordon d’Aberdeen et a enseigné le droit international public et le droit des droits de l’homme dans de nombreuses universités en Lettonie, au Royaume-Uni et dans le bailliage de Jersey. Son travail et ses recherches au centre des droits de l’homme de l’Université de Bristol ont principalement porté sur l’application de la Convention des Nations Unies contre la torture et de son Protocole facultatif. Elle a travaillé dans le monde entier à la mise en œuvre de la Convention, notamment en donnant des conseils sur la mise au point de la législation nationale et sur la désignation et l’efficacité des mécanismes nationaux de prévention. En outre, elle a fourni des conseils spécialisés sur diverses réformes de la justice pénale concernant la détention provisoire, le recours excessif à l’emprisonnement, la surpopulation carcérale et la surveillance indépendante des lieux de privation de liberté. Elle a récemment travaillé avec le HCR à la restructuration de sa méthodologie de surveillance de la détention des immigrants. Elle a été membre experte du premier Conseil d’experts indépendants en droit international et européen auprès du Ministre des affaires étrangères de la Lettonie jusqu’en 2016. Mme Steinerte est devenue membre du Groupe de travail le 1er novembre 2016.


Mme Miriam Estrada-Castillo (Équateur), nommée en 2020

Mrs. Miriam EstradaMiriam Estrada-Castillo (Vice-Présidente) est professeure de droit international, de droit pénal international et de droits de l’homme, ainsi que directrice de la Chaire de l’UNESCO à l’Université Casa Grande, à Guayaquil, en Équateur. Elle est également professeure invitée au Bards College (New York/Palestine).

Mme Estrada a travaillé pour la direction exécutive du Comité contre le terrorisme du Conseil de sécurité des Nations Unies et en tant que procureure internationale au Timor-Leste, faisant partie des 100 premiers experts civils déployés dans le cadre du rapport Brahimi dans une mission de maintien de la paix par les Nations Unies. Elle a auparavant été vice-présidente du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes et membre du groupe ayant rédigé le Protocole facultatif à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.

Mme Estrada a été conseillère de l’UNESCO pour la région Amérique latine sur les questions relatives au genre, aux droits de l’homme et à la culture de la paix. 

Elle a été professeure invitée et experte internationale sur les droits de l’homme au Raoul Wallenberg Institute of Human Rights and Humanitarian Law. Elle a également été professeure en résidence à l’Université pour la paix et à l’Australian National University. Elle a précédemment été ministre des affaires étrangères et présidente du Tribunal national pour mineurs en Équateur. Auteure de la loi équatorienne sur les enfants et la famille, elle est également connue pour avoir été à l’origine de l’éducation aux droits de l’homme en Équateur. Elle a rédigé de nombreux ouvrages sur les droits de l’homme, l’égalité des genres et les droits civils et politiques.   


Mme Leigh Toomey (Australie), nommée en 2015

Mme Leigh Toomey a obtenu son diplôme de droit à l’Université Yale dans le cadre du programme d’échange universitaire Fullbright. Elle y a notamment étudié le droit des droits de l’homme. Elle fournit des conseils spécialisés pour la conception, la mise en œuvre et l’évaluation de projets relatifs aux droits de l’homme et au développement, en particulier la surveillance des lieux de détention, l’amélioration de l’accès à la justice, le soutien aux institutions nationales des droits de l’homme et le renforcement des capacités des forces de police, procureurs, juges, avocats et agents de l’administration pénitentiaire. Elle possède une grande expérience du travail sur le terrain dans des situations de développement, de conflit et d’après-conflit dans le monde entier pour des organismes des Nations Unies, des ONG, des institutions universitaires et des organisations de développement. Mme Toomey a enseigné les droits de l’homme et la réforme de la justice pénale à la Queensland University of Technology et à l’Institut Raoul Wallenberg des droits de l’homme et du droit humanitaire. Elle est habilitée à exercer en tant qu’avocate en Angleterre et au Pays de Galles (services de conseils), ainsi qu’en Australie (services de représentation devant un tribunal). Elle a été nommée membre du Groupe de travail en août 2015. Depuis avril 2016, elle est Vice-Présidente chargée du suivi. Dans le cadre de ses fonctions, elle a lancé une nouvelle procédure de suivi concernant les avis du Groupe de travail en août 2016 et a renforcé le mécanisme d’orientation permettant de partager les conclusions des avis avec les autres titulaires de mandats au titre de procédures spéciales pertinents.


M. Mumba Malila (Zambie), nommé en 2020

Mr. Mumba MalilaMumba Malila détient un doctorat en droit dans le domaine des droits de l’homme de l’Université de Pretoria, ainsi que deux maîtrises en droit de l’Université de Cambridge et de l’Université de Cumbria respectivement. Il est actuellement juge de la Cour suprême en Zambie. Il a précédemment enseigné le droit à l’Université de Zambie. Il a été président de la Commission zambienne des droits de l’homme et a notamment visité des prisons et d’autres lieux de détention en Zambie et a incité les autorités à améliorer les conditions de détention. Il a ensuite occupé deux fois le poste de procureur général de la Zambie. Il a également été membre, puis vice-président de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples. Pendant quatre ans, il a été Rapporteur spécial sur les prisons et les conditions de détention en Afrique. Il est devenu membre du Groupe de travail le 1er novembre 2020.


Mme Priya Gopalan (Malaisie), nommée en 2021

 

Anciens membres

M. Seong-Phil Hong (République de Corée),2014-2021
M. Sètondji Roland Adjovi (Bénin), 2014-2020
M. José Guevara Bermúdez (Mexique), 2014-2020
M. Vladimir Tochilovsky (Ukraine), 2010-2016
M. Mads Andenas (Norvège), 2009-2015
Mme Shaheen Sardar Ali (Pakistan), 2008-2014
M. El Hadji Malick Sow (Sénégal), 2008-2014
M. Aslan Abashidze (Géorgie), 2008-2010
Mme Manuela Carmena Castrillo (Espagne), 2004-2009
M. Seyyed Mohammad Hashemi (République islamique d'Iran), 2002-2008
Mme Soledad Villagra de Biedermann (Paraguay), 2002-2008
Mme Leïla Zerrougui (Algérie), 2001-2008
M. Tamás Bán (Hongrie), 2001-2008
M. Roberto Garretón (Chili), 1992-2002 and 2008-2014
M. Louis Joinet (France), 1992-2003
M. Laity Kama (Sénégal), 1992-2001
M. Kapil Sibal (Inde), 1992-2001
M. Petr Uhl (République tchèque), 1992-2001