Catalina Devandas Aguilar, Rapporteuse spéciale sur les droits des personnes handicapées

Catalina Devandas Aguilar, Rapporteuse spéciale sur les droits des personnes handicapéesCatalina Devandas Aguilar (Costa Rica) est avocate de formation et une défenseuse des droits de la personne.

Elle a acquis ces 20 dernières années une vaste expérience dans les domaines des droits des personnes handicapées et du développement inclusif, notamment auprès de la Banque mondiale, du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, et d'organisations internationales donatrices appuyant le travail d'organisations de personnes handicapées pour promouvoir la mise en œuvre de la Convention sur les droits des personnes handicapées.  Mme Devandas Aguilar faisait auparavant partie du mouvement en faveur des droits des personnes handicapées aux niveaux national, régional et international et continue à travailler en étroite collaboration avec des organisations de personnes handicapées.

Son travail en tant que Rapporteuse spéciale se concentre principalement sur l'inclusion socio-économique, la promotion de la pleine citoyenneté des personnes handicapées, ainsi que la reconnaissance de la diversité et la réalisation que les personnes handicapées font partie de la diversité humaine. 

Elle est mariée et mère de trois filles, et atteinte de spina-bifida.

Que sont les Rapporteurs spéciaux ?

Les Rapporteurs spéciaux sont nommés par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies pour examiner une question particulière relative aux droits de l'homme et fournir des rapports thématiques ou propres à un pays, et ce dans le monde entier. Il s'agit d'un poste à titre honorifique : ces personnes ne font pas partie du personnel des Nations Unies et ne sont pas rémunérées pour leur travail. Elles expriment leur point de vue de manière indépendante et ne représentent pas leurs gouvernements respectifs. Le statut indépendant du Rapporteur spécial est crucial pour que ce dernier puisse être en mesure de s'acquitter de ses fonctions en toute impartialité.

Ces experts font partie de ce qu'on appelle les mandats ou mécanismes des Nations Unies relatifs aux droits de l'homme, ou le système de procédures spéciales du Conseil des droits de l'homme.