Maladies non transmissibles

Les quatre principales catégories de maladies non transmissibles, à savoir les maladies cardiovasculaires, le diabète, le cancer et les maladies respiratoires chroniques, représentent plus de 70 % du nombre de décès évitables dans le monde, soit 41 millions de personnes1. Le tabagisme, la sédentarité, l’abus d’alcool et les mauvaises habitudes alimentaires augmentent le risque de mourir d’une maladie non transmissible.

Face aux risques majeurs que posent les maladies non transmissibles non seulement pour la santé mais aussi pour le développement, le Secrétaire général des Nations Unies a créé en 2013 l’Équipe spéciale interorganisations des Nations Unies pour la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles. L’Équipe spéciale, qui coordonne le travail du système des Nations Unies dans ce domaine, comprend dans son mandat la santé mentale.

Activités du HCDH avec l’Équipe spéciale interorganisations des Nations Unies pour la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles
Le HCDH est membre de l’Équipe spéciale et promeut l’inclusion des droits de l’homme dans les travaux de cette dernière. L’Équipe spéciale travaille principalement dans les domaines suivants :

  • instauration de cadres juridiques et d’orientation ;
  • prise en compte des individus, groupes et communautés en situation de marginalisation ;
  • promotion d’une approche de la collecte de données fondée sur les droits de l’homme ;
  • promotion de l’utilisation du maximum de ressources disponibles en faveur de la santé.

En 2020, le HCDH a pris part à la mission de l’Équipe spéciale visant à « reconstruire en mieux » grâce aux droits de l’homme.

Documents et ressources connexes

Liens externes


1. Source : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/noncommunicable-diseases