Rapport sur le droit à un climat vivable

Dans son rapport de 2019 (A/74/161), le Rapporteur spécial met en évidence les effets dévastateurs de l'actuelle urgence climatique mondiale sur l'exercice des droits de l'homme et le rôle crucial des droits de l'homme comme catalyseur de la lutte contre les changements climatiques.

Contexte

Le Rapporteur spécial sur les droits de l'homme et l'environnement David R. Boyd donne des précisions concernant les obligations de fond relatives à un ensemble d'éléments essentiels pour garantir un environnement sûr, propre, sain et durable. En s'appuyant sur le rapport de son prédécesseur sur les changements climatiques* et les droits de l'homme, M. Boyd a préparé un rapport thématique dans lequel il discute du besoin urgent de passer à l'action pour garantir un climat vivable pour l'humanité.

Conclusions du rapport

Le Rapporteur spécial conclut qu'un climat vivable constitue un élément capital du droit à un environnement sain et revêt un caractère absolument essentiel pour la vie humaine et le bien-être de chacun.

Il suggère que tous les États devraient se doter d'un plan de décarbonisation axé sur les droits ayant pour objet de réduire leurs émissions nettes de carbone à néant en 2050 au plus tard, conformément au paragraphe 19 de l'article 4 de l'Accord de Paris. Il formule des recommandations pratiques concernant quatre grandes mesures :

  1. sortir la société de sa dépendance aux combustibles fossiles ;
  2. accélérer la prise d'autres mesures d'atténuation ;
  3. s'adapter pour protéger les populations vulnérables ;
  4. améliorer le financement de l'action climatique.

Annexe sur les bonnes pratiques

Le rapport a été remis avec une annexe sur les bonnes pratiques* (A/74/161) visant à garantir un climat vivable. Ces bonnes pratiques montrent que des mesures efficaces existent pour lutter contre les changements climatiques tout en protégeant les droits de l'homme. Tirées de tous les continents et représentant plus de 60 pays et une vaste gamme d'acteurs, ces bonnes pratiques ont pour but de susciter une action ambitieuse pour faire face à l'urgence climatique mondiale.

Préparation du rapport

Pour préparer le rapport A/74/161, le Rapporteur spécial a mené des consultations à Genève avec la société civile le 6 mars 2019, les États signataires de l'Engagement de Genève le 7 mars 2019, les petits États insulaires en développement le 8 mars 2019 et les États, les organisations internationales et d'autres parties prenantes le 21 juin 2019.

Ces consultations ont complété l'appel à contributions lancé sur le thème des changements climatiques et des droits de l'homme, qui a circulé le 8 avril 2019 (English | Français | Español).

Les réponses au questionnaire sont à présent disponibles.*


Procédures spéciales
Rapporteur spécial sur les droits de l’homme et l’environnement
Récents rapports thématiques
Coordonnées

M. David R. Boyd
Rapporteur spécial sur les droits de l'homme et l'environnement
Palais des Nations, 8-14, avenue de la paix 1211 Genève 10
Suisse
+41 22 917 9159
srenvironment@ohchr.org
Suivez @Srenvironment sur Twitter

Envoyez un courriel à srenvironment@ohchr.org en spécifiant « Subscription » dans l'objet pour recevoir le bulletin d'information du Rapporteur spécial (en anglais).

Consultez les bulletins d'information*

Liens externes