العربية | 中文 | English | Pусский | Español

Rapporteuse spéciale sur le droit à la santé physique et mentale

Rapporteuse spéciale sur le droit qu’a toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale possible

Objectif du mandat

Pour des millions d’êtres humains dans le monde, le plein exercice du droit au meilleur état de santé physique et mentale possible reste un objectif lointain. Dans de nombreux cas, cet objectif est encore plus dur à atteindre.

Cela est particulièrement vrai pour les personnes en situation de vulnérabilité, notamment :

  • les peuples autochtones ;
  • les migrants et réfugiés ;
  • les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays ;
  • les personnes en situation d’extrême pauvreté ;
  • les communautés minoritaires ;
  • les personnes handicapées ;
  • les personnes qui vivent dans des institutions d’accueil ;
  • les personnes en détention ;
  • les personnes qui consomment des drogues ;
  • les LGBT et les personnes de genre variant.

Le mandat du Rapporteur spécial sur le droit à la santé physique et mentale a été créé pour :

  • rassembler, solliciter, recevoir et échanger des renseignements sur l’exercice du droit de toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale possible ;
  • favoriser le dialogue pour une possible coopération avec les acteurs pertinents, dont les gouvernements, les Nations Unies (en particulier l’OMS et ONUSIDA), les ONG et les institutions financières ;
  • rendre compte de la réalisation du droit à la santé à travers le monde, notamment en ce qui concerne les lois, les politiques, les bonnes pratiques et les obstacles, en recommandant des mesures propres à promouvoir et à protéger ce droit, et à aider les États à améliorer la santé publique ;
  • examiner des cas spécifiques de violations présumées du droit à la santé physique et mentale pour tous.

En savoir plus sur les raisons pour lesquelles le droit à la santé est un aspect important des droits de l’homme

À propos du mandat

Le mandat du Rapporteur spécial sur le droit à la santé physique et mentale a été créé en avril 2002 par la résolution 2002/31 de la Commission des droits de l’homme.

Ce mandat a été adopté et prolongé par le Conseil des droits de l’homme grâce à la résolution 6/29 du 14 décembre 2007, et a été récemment renouvelé par la résolution 42/16 du 7 octobre 2019.

En savoir plus sur le mandat

Titulaire du mandat actuel

Mme Tlaleng Mofokeng, Rapporteur spécial sur le droit à la santé physique et mentale © OHCHRTlaleng Mofokeng, originaire d’Afrique du Sud, a été nommée Rapporteuse spéciale à la 44e session du Conseil des droits de l’homme en juillet 2020. Médecin de profession, elle milite pour l’accès universel à la santé, les soins aux séropositifs, la mise en place de services adaptés aux jeunes et la planification familiale.

Lire la biographie complète de Tlaleng Mofokeng



Documents clés

Observation générale no14 du Comité des droits économiques, sociaux et culturels
PDF/word/html: العربية | 中文 | English | Français | Русский | Español

Observation générale no3 du Comité des droits économiques, sociaux et culturels
Word: العربية | 中文 | English | Français | Русский | Español

Fiche d’information no31 du HCDH et de l’OMS sur le droit à la santé
PDF: العربية | 中文 | English | Français | Русский | Español

Derniers rapports thématiques

Observation sur la pandémie de COVID-19 : dans ce rapport adressé en 2020 à l’Assemblée générale, le Rapporteur spécial examine comment les droits, les déséquilibres dans les rapports de force, la corruption et l’importance excessive accordée au paradigme biomédical ont contribué à la contagion et à l’impact de la COVID-19. Consulter la page consacrée au rapport* | Consulter le rapport A/75/163

Établissement d’un programme mondial fondé sur les droits pour faire progresser le droit à la santé mentale : le Rapporteur spécial se penche sur les éléments nécessaires à l’établissement d’un programme mondial fondé sur les droits pour faire progresser le droit à la santé mentale. Ce rapport contient plusieurs recommandations à l’attention des États, des organisations représentant le milieu professionnel de la psychiatrie, et de l’Organisation mondiale de la Santé. Consulter la page consacrée au rapport* | Consulter le rapport A/HRC/44/48

Derniers rapports de pays

Mission aux Fidji (du 28 novembre au 5 décembre 2019)
Consulter la déclaration de fin de mission*

Mission en Équateur (du 17 au 26 septembre 2019)
Consulter le rapport A/HRC/44/48/Add.1

 

Dernières nouvelles