Sommet des Nations Unies pour les réfugiés et les migrants

Sommet des Nations Unies pour les réfugiés et les migrants

19 septembre 2016

« Je suis venu vous exhorter à défendre une société exempte de xénophobie et de racisme. À défendre les droits des personnes vulnérables qui ont abandonné tout ce qu’elles avaient jamais connu. »

Zeid Ra’ad Al Hussein, UN High Commissioner for Human Rights

Chaque jour, des migrants de toutes les régions du monde traversent ou tentent de traverser des frontières terrestres, aériennes et maritimes pour échapper à la pauvreté, à la discrimination, aux persécutions, à la violence, au manque d’accès aux droits, notamment la santé, l’éducation et un travail décent, aux conséquences du changement climatique et à d’autres facteurs environnementaux, ou pour rejoindre leur famille. Les raisons qui poussent bon nombre d’entre eux à émigrer sont souvent multiples.

Le monde fait face aujourd’hui à un niveau historique de mobilité humaine précaire et à grande échelle : de plus en plus de réfugiés et de migrants quittent leur foyer, entreprennent un voyage à haut risque en quête de sécurité et de dignité, et sont souvent victimes de violences et d’exploitation dans les pays de transit et de destination.

D’autres tendances alarmantes ont été constatées : la migration est criminalisée et un nombre croissant d’États adoptent une réponse militaire face aux mouvements massifs de populations, notamment en renforçant les barrières aux frontières, en recourant davantage à la détention et à des procédures d’expulsion accélérée ; un discours public hostile et souvent ouvertement xénophobe sur la migration est envenimé par des responsables politiques et des personnes publiques en quête de gains électoraux et autres, en faisant des migrants des boucs émissaires ; les êtres humains sont divisés en deux catégories : ceux qui « méritent » et « ceux qui ne méritent pas », ce qui revient à opposer une personne vulnérable à une autre.

Les droits fondamentaux sont des droits inaliénables garantis à tous les êtres humains. Tous les migrants et tous les réfugiés, notamment dans le contexte de mouvements massifs, sont des détenteurs de droits fondamentaux qu’ils peuvent faire valoir. Quels que soient les motifs de ceux et celles qui franchissent des frontières internationales, de la façon dont ils s’y prennent et d’où ils viennent, les États ont des obligations contraignantes à l’égard de l’ensemble des migrants et des réfugiés à toutes les étapes de leur parcours migratoire.

Au Sommet des Nations Unies pour les réfugiés et les migrants, le monde devrait adopter un plan : une promesse solennelle de protéger les droits fondamentaux de toute personne pendant son déplacement – réfugiés et migrants. Les États devraient s’engager à mettre fin au placement en détention des migrants, en particulier des enfants, en mettant en œuvre des alternatives à la détention ; à lutter contre l’intolérance et l’exclusion sociale des migrants en mettant en place des initiatives destinées à susciter de l’empathie et à lutter contre la discrimination ; et à accorder une protection spéciale à tous les migrants en situation de vulnérabilité.

Pour en savoir plus sur le Sommet, consultez le site Internet officiel :
https://refugeesmigrants.un.org/fr/summit-refugees-and-migrants

VIDÉO


HIGH COMMISSIONER'S OPEN LETTER

High Commissioner's Open Letter: Protecting the human rights of migrants and refugees in large movements.

RAPPORT

OHCHR report to the Human Rights Council on the promotion and protection of the human rights of migrants in the context of large movements.

DÉCLARATIONS

Déclaration du Comité sur l’élimination de la discrimination raciale à l’occasion du Sommet des Nations Unies pour les réfugiés et les migrants*.

REPORTAGES


UN Le Sommet des Nations Unies sur la migration doit se pencher sur les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays estime l’expert de l’ONU
Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays, Chaloka Beyani, estime que le Sommet des Nations Unies pour les réfugiés et les migrants doit également se pencher sur le sort des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays.
09-09-2016
Des experts des droits de l’homme estiment que la situation non surveillée du discours anti-migrants donne lieu à des abus
Les actions justicières anti-migrants se multiplient du fait de l’impunité dont bénéficient les appels publics racistes et xénophobes, notamment au plus haut niveau.
05-09-2016
Emprisonnés, détenus et en proie à l’insécurité : les droits de l’homme des migrants en Bulgarie font l’objet d’un examen attentif
Des fonctionnaires de la mission effectuée par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme en Bulgarie se disent préoccupés par la détention de migrants entrés irrégulièrement en Bulgarie. La législation actuelle prévoit des poursuites pénales voire la prison pour ceux qui sont arrêtés.
24-08-2016
L’avenir d’un enfant migrant en Italie ne « doit pas dépendre de la chance »
Alors que l’Italie fait face à un nombre croissant d’enfants migrants non accompagnés qui arrivent sur ses côtes, il est essentiel que le pays harmonise et surveille leur prise en charge, estime une équipe du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.
09-08-2016
  Les centres pour migrants (« hotspots ») en Italie soulèvent des questions juridiques
Les migrants sauvés en mer sont souvent conduits dans des centres d’enregistrement (« hotspots »), mais leur détention dans ces centres suscitent des préoccupations en Italie, estime une équipe de surveillance du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.
02-08-2016
  Les migrants s’accrochent à leurs rêves face à un avenir incertain
« Je demande à Dieu de m’aider à aller à l’école. » La mission de l’équipe de surveillance du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme entend les histoires d’espoir et de désespoir de migrants en Italie qui attendent d’être fixés sur le sort.
25-07-2016
  La sécurité au premier plan, alors que l’île italienne accueille les migrants
L’arrivée de migrants au « hotspot » situé sur l’île italienne de Lampedusa souligne la nécessité de protéger les droits de l’homme de personnes qui sont souvent traumatisées.
18-07-2016
Les enfants migrants sont confrontés à des conditions alarmantes en matière de droits de l’homme en Grèce
Lors d’une mission récente de surveillance de la situation des migrants et des réfugiés qu’il a effectuée en Grèce, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a rencontré des enfants migrants et constaté de graves violations de leurs droits de l’homme.
13-05-2016

MÉDIA SOCIAUX

Rejoindre la conversation au sujet du Sommet en suivant le hashtag ‪#UN4RefugeesMigrants sur Twitter. Des contenus multimédias et des messages clés en lien avec le Sommet sont disponibles sur les médiaux sociaux de l’ONU relatifs aux droits de l’homme indiqués ci-après :

Twitter: @UNHumanRights
Facebook: unitednationshumanrights
Instagram: unitednationshumanrights
Google+: unitednationshumanrights
Youtube: unohchr