Le HCDH et la participation aux affaires politiques et publiques dans des conditions d’égalité

« La participation est un principe essentiel de la gouvernance. En tant qu’ancienne chef de gouvernement, je suis consciente qu’il est parfois difficile de prendre en compte des points de vue multiples et critiques. Toutefois, la participation garantit des politiques et des résultats meilleurs. »

– Michelle Bachelet, Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme
25 septembre 2020 – Manifestation parallèle de haut niveau :
les défis futurs de la participation, des droits de l’homme et de la gouvernance

À propos de la participation

Les droits en matière de participation aux affaires politiques et publiques jouent un rôle primordial dans le renforcement de la gouvernance démocratique, de l’état de droit, de l’intégration sociale et du développement économique, ainsi que dans la promotion de tous les droits de l’homme.

Le droit de participer à la vie politique et publique est important pour l’autonomisation des individus et des groupes, et est essentiel pour supprimer la marginalisation et la discrimination. Les droits de participation sont indissociablement liés à d’autres droits de l’homme tels que le droit de réunion pacifique et la liberté d’association, le droit à la liberté d’opinion et d’expression, et le droit à l’éducation et à l’information.

Les obstacles à l’égalité de participation à la vie politique et publique sont nombreux. Il peut s’agir d’actes de discrimination directe ou indirecte fondée notamment sur la race, la couleur de peau, l’ascendance, le sexe, la langue, la religion, l’opinion politique ou autre, l’origine nationale, ethnique ou sociale, le patrimoine, la naissance, le handicap, la nationalité ou toute autre situation. Même lorsqu’il n’existe pas de discrimination formelle en lien avec la participation à la vie politique et publique, les inégalités d’accès à d’autres droits de l’homme peuvent restreindre l’exercice effectif des droits relatifs à la participation politique.

Travaux du HCDH sur la participation dans des conditions d’égalité

La question de la participation aux affaires publiques et politiques dans des conditions d’égalité fait l’objet d’une attention croissante de la part du Conseil des droits de l’homme. En 2018, après cinq consultations régionales, le HCDH a publié de nouvelles directives sur la participation aux affaires publiques. Ces directives exposent les principes fondamentaux du droit de participer aux affaires publiques et comprennent des recommandations pratiques qui couvrent la participation dans des contextes électoraux et non électoraux, au niveau national et international.

Documents clés

Directives sur la participation

Ces directives sont conçues pour aider les États et tous les acteurs pertinents dans la conduite de leurs activités respectives en matière de participation.
PDF : العربية | 中文 | English | Français | русский | Español

Derniers rapports

Résumé des débats tenus lors de l’atelier d’experts sur le droit de participer aux affaires publiques* (2016)

Promotion, protection et mise en œuvre du droit de participer aux affaires publiques dans le contexte du droit actuel des droits de l’homme : bonnes pratiques, données d’expérience, difficultés rencontrées et moyens de les surmonter* (2015)

Facteurs qui empêchent la participation à la vie politique dans des conditions d’égalité et mesures permettant de surmonter ces obstacles (2014)

Voir tous les rapports